Dans l'actualité récente

Mercato - La Chine propose une offre astronomique de 150 millions d'euros pour Aubameyang

Voir le site Téléfoot

RTSV5JR
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-01-04T15:30:20.226Z, mis à jour 2017-01-04T15:32:46.260Z

Au lendemain de l'annonce du transfert d'Axel Witsel, la Chine proposerait cette fois un contrat astronomique à Pierre Emerick Aubameyang. Selon la Gazzetta dello Sport, le club chinois du Shanghai SIPG serait disposé à aligner 150 000 millions de transfert et un salaire de 41 millions d'euros par an.

La Chine veut tout. Quelques jours après les signatures de Carlos Tevez au Shanghai Shenhua et au lendemain de celui d'Axel Witsel, chez le promu Tianjin Quanjian, le championnat chinois a une nouvelle fois defrayé la chronique mercato. 

La <em>Gazzetta dello Sport</em>, qui cite des sources allemandes, a relayé, mardi, l'offre astronomique que s'apprêterait à formuler l'autre club de Shanghai, le SIPG, au Borussia Dortmund, pour s'attacher les services de Pierre-Emerick Aubameyang. Pour le moment, ni le BVB, ni lme joueur n'ont démenti ces rumeurs.

Aubameyang deviendrait le joueur le mieux payé au monde

Le média transalpin évoque des chiffres complètement hors de proportion : le club de Shanghai serait disposé à aligner la somme astronomique de 150 millions d'euros pour recruter l'attaquant du BVB. Celui-ci, courtisé de longue date en Premier League et par le Real Madrid, toucherait même un salaire de 41 millions d'euros par an, soit un million de plus que Carlos Tevez, devenu tout récemment le joueur le mieux payé de la planète

Meilleur salaire de la planète football, joueur le plus cher de l'histoire de ce sport, Aubameyang ferait coup double s'il partait en Asie mais il n'effectuerait pas le dernier bond en avant dans sa carrière sportive.

En cas de départ au Shanghai SIPG, il évoluerait en tous cas aux côtés de deux autres connaissances européennes : Hulk, transféré il y a un an en provenance du Zenit, et Oscar, transféré la semaine dernière en provenance de Chelsea contre 60 millions d'euros