Mercato : Conte dit non pour Courtois, Milan sur Aurier, Prandelli quitte Valence

Voir le site Téléfoot

4 – Thibaut Courtois – Chelsea - 85
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-12-31T10:22:31.768Z, mis à jour 2017-01-01T09:09:07.882Z

Conte qui veut garder Courtois, l'AC Milan qui piste Aurier, Prandelli qui quitte Valence : les choses s'animent à la veille de l'ouverture du mercato.

A la veille de l’ouverture du mercato d’hiver, les bruits de couloir s’accélèrent.

Conte dit non pour Courtois

Le Real Madrid rêve d’un grand gardien depuis Casillas. Les Merengue ont échoué - de peu soi disant - sur le dossier De Gea et pourrait se consoler avec Thibaut Courtois, de plus en plus cité pour un retour dans la capitale espagnole (après avoir joué pour l’Atlético). Mais son envie de recruter le grand belge devrait se confronter au refus d’Antonio Conte, son entraîneur chez les Blues. « Courtois reste avec nous » a-t-il fermement déclaré en conférence de presse. Il en faudra sans doute un peu plus pour refroidir le Real.

Milan sur Aurier

Le Milan AC passe dans une nouvelle dimension avec l’arrivée d’investisseurs chinois. Il aura bientôt les moyens de ses ambitions (on parle d’une enveloppe de 350 millions d’euros) et pourra se positionner sur des joueurs cotés. Malgré son dossier extra-sportif peu enviable, Serge Aurier est bankable. L’arrière droit attire les grosses écuries européennes et, après le Barça, c’est au tour du Milan de se positionner. Encore jeune, l’Ivoirien ne restera probablement pas au PSG, malgré son attachement au club, et son prochain été pourra être chaud.

Prandelli quitte Valence

Cesare Prandelli n’est - déjà - plus l’entraîneur de Valence. Moins de trois mois après son arrivée sur le banc (une victoire, trois nuls et quatre défaites), l’Italien a présenté sa démission, officialisée par le club espagnol sur son site officiel. Sergio Gonzalez Marco, alias Voro, assurera l’intérim, comme en 2008 et en 2012.

Delort de retour en Ligue 1 ?

L’été dernier, Andy Delort était allé au bras de fer avec Caen pour quitter la Ligue 1. Quelques mois plus tard et malgré un titre de champion avec les Tigres de Monterrey, l’attaquant est frustré. « Je suis champion du Mexique mais j'ai un peu l'impression qu'il manque un bout de bonheur » explique-t-il dans les colonnes du Midi Libre. La raison ? Il est rapidement devenu la doublure de Gignac dans une composition à une seule pointe. De là à rentrer en France ? « En football, tout peut aller très vite. Ma femme et mon fils ont un peu de mal à s'adapter à la vie au Mexique. Mais les dirigeants assurent compter sur moi. Lundi,  je rentre à Monterrey et le week-end suivant le championnat reprend. A priori, je suis titulaire. Pour le reste, on verra. » On verra alors.

Six cibles pour l’OM

Prêt à investir 75 millions d’euros cet hiver, l’Olympique de Marseille a six cibles en vue selon l’Equipe : le défenseur Jordan Amavi, les ailiers Iker Muniain et Paul-Georges Ntep, le milieu défensif John Obi Mikel, le milieu offensif Sofiane Feghouli et l’attaquant Grégoire Defrel. Rendez-vous dans quelques semaines pour savoir qui des six aura ou auront signé. Dans le même temps, la situation de Lassana Diarra est toujours aussi floue : les dirigeants marseillais attendraient toujours des propositions.