Mercato : Diego Lopez vers Monaco, Ben Arfa à Lyon, Boateng au FC Barcelone ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-08-05T07:37:00.000Z, mis à jour 2014-08-05T07:43:58.000Z

Après un lundi relativement calme, le marché des transferts reprend ses droits ce mardi. Diego Lopez, gardien du Real Madrid, pourrait rejoindre l'AS Monaco. Quant à Hatem Ben Arfa, il pourrait tout simplement revenir à l'Olympique Lyonnais.

Ce mardi, il pourrait y avoir du changement dans les effectifs des deux plus grands clubs espagnols. Le Real Madrid dispose de trois gardiens pouvant prétendre à un poste de titulaire, une situation que n'apprécie guère Diego Lopez. Quant au FC Barcelone, il pourrait enrôler Jérôme Boateng au Bayern Munich.

Diego Lopez vers l'AS Monaco ?
Avec l'arrivée de Keylor Navas, le Real Madrid dispose de trois gardiens talentueux, pouvant potentiellement prétendre à une place dans le onze de départ la saison prochaine. Si Iker Casillas a été annoncé titulaire pour la Supercoupe de l'UEFA face à Séville mardi prochain, l'avenir de Diego Lopez à Madrid s'assombrit. Pressenti depuis quelques semaines à Monaco, le portier pourrait bien prendre la destination du Rocher. D'après le quotidien Nice-Matin, le gardien serait décidé à entrer en négociations avec le club de la Principauté. D'après la presse espagnole, la Maison Blanche réclamerait entre 10 et 12 millions d'euros pour le transfert.

[#Transfert] Selon l'AS, Diego Lopez est proche de s'engager avec l'AS Monaco. pic.twitter.com/tr9dpaqYCv

— Foot Intégral (@Foot_integral) 3 Août 2014

Du côté du FC Barcelone, du changement est également à prévoir. Après avoir étoffé son secteur défensif avec l'arrivée de Jérémy Mathieu, les Catalans lorgneraient sur Jérôme Boateng, annonce Radio Marca. La transaction est estimée aux alentours de 35 millions d'euros, et une réunion entre le directeur sportif du Barça, Zubizarreta, et l'agent de Boateng pourrait avoir lieu en fin de semaine.

Hatem Ben Arfa de retour en France ?
Plus désiré par Alan Pardew à Newcastle, Hatem Ben Arfa est condamné à se trouver une porte de sortie. Invité sur RMC lundi, le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, a fait un petit appel du pied à celui qui a évolué à Lyon de 2004 à 2008 : « S'il est prêt à faire les efforts financiers qui lui permettent de s'intégrer dans le groupe... Techniquement, ça a été l'un des tous meilleurs joueurs, pour ne pas dire le meilleur joueur, que j'ai eu pendant 27 années de présidence. Hatem était compliqué sur le plan de la gestion. Mais c'est un garçon qui a un très bon fond. Je me souviens du duo Benzema-Ben Arfa en moins de 19 ans, c'était fantastique. Je ne connais pas du tout la situation d'Hatem. » Il y a quelques jours, l'AC Milan s'était également montré intéressé par le Français.

[#Transfert] Aulas: "Un retour de Ben Arfa à l'OL ? S'il est prêt à faire des efforts financiers alors pourquoi pas." pic.twitter.com/94QjO6X8ZR

— Footballogue (@Footballogue) 4 Août 2014

Des nouvelles de Lavezzi, Balotelli et Gourcuff
Un temps annoncé à Liverpool, Mario Balotelli ne rejoindra finalement pas les Reds. Le manager du club, Brendan Rodgers, a coupé court à toutes les rumeurs en marge de la rencontre opposant Liverpool à Manchester United : « Je peux vous affirmer de manière catégorique que Balotelli ne viendra pas à Liverpool. » En revanche, Ezequiel Lavezzi pourrait quant à lui bien quitter le Paris-Saint Germain pour rallier le club de Steven Gerrard. Annoncé depuis quelques temps à Liverpool, el Pocho semble proche d'un départ. Mais le Daily Express explique ce mardi pourquoi le transfert n'a pas encore eu lieu : le club anglais attendrait de toucher une partie du transfert de Luis Suarez pour enrôler le Parisien. L'opération est estimée à 23 millions d'euros.

Fortement décrié depuis son arrivée à l'OL, Yoann Gourcuff devrait rester à Lyon. C'est en tout cas ce qu'a annoncé Jean-Michal Aulas sur RMC lundi : « Il nous reste un an pour mettre Yoann dans une perspective de gagne et de valorisation. C'est aussi un échec dans la tête de Yoann. Quand on essaie de le valoriser pour des raisons économiques du club, c'est aussi pour le joueur. Pour qu'on arrive à le remettre dans une perspective de prolongation, ce qui est mon objectif, il faut qu'il réussisse sur le terrain. Je suis un optimiste. Le meilleur des cas, c'est qu'il fasse une bonne saison et qu'on le prolonge car ça permettra d'espérer gagner quelque chose. Si les choses ne se passent pas comme ça, on arrive à un an de la fin du contrat, on sait ce qu'on aura perdu. »