Mercato : Ces joueurs qui ont promis de revenir…

Voir le site Téléfoot

error
Par Jean-Moïse DUBOURG|Ecrit pour TF1|2016-07-18T15:42:20.980Z, mis à jour 2016-07-18T15:53:37.648Z

Transféré la semaine dernière au FC Barcelone, Samuel Umtiti espère revenir un jour à l’OL. Beaucoup d’autres joueurs ont fait le même style de promesse. L'ont-ils respectée… ?

De la touchante lettre publiée ce week-end par Samuel Umtiti à l’occasion de son transfert au FC Barcelone, nul doute que les supporters lyonnais retiendront surtout une phrase : « Je pars comme le fils qui s’en va accomplir son rêve… Nourris par l’espoir secret de revenir sur ses terres. » Et ils la retiendront non pas pour la faute d’orthographe qu’elle recèle mais pour la promesse qui engage désormais le nouveau joueur du Barça. 

Umtiti n’est pas le premier joueur à prendre un tel engagement au moment de quitter son club. Nombreux sont ceux qui ont multiplié les belles paroles en partant, ou quelque temps plus tard. Sans doute une façon de s’excuser de quitter un club apprécié, de conserver l’affection des supporters ou encore de se persuader que la belle histoire n’était sans doute pas finie. Mais après, que sont devenues les promesses ? Petit catalogue des promesses respectées… ou pas. 


EZEQUIEL LAVEZZI

Transféré de Naples au PSG à l’été 2012, l’attaquant argentin a d’abord fait le coup du « je reviendrai au moins pour voir la ville » avant de faire un appel du pied au Napoli dans le courant de sa troisième année parisienne. « La porte d’un possible retour restera toujours ouverte et si ce n’est pas en tant que joueur, je reviendrai pour me remémorer tous ces moments de bonheur et de joie », déclarait ainsi « Pocho » en quittant la cité italienne. Deux ans et demi plus tard, en février 2015, le discours a évolué : « Si un jour je devais revenir (en Italie), mon premier choix serait toujours le Napoli, mais ça ne dépend pas que de moi, c'est aussi au club de dire s'il me veut. »
Aujourd’hui : Lavezzi a quitté le PSG et joue en Chine 

JOEY BARTON

Prêté à Marseille lors de la saison 2012-2013 par QPR, le milieu de terrain anglais Joey Barton a à plusieurs reprises crié son amour de l’OM. « Je sais que je reviendrai à Marseille, a clamé Barton après son départ de l’OM. Je ne sais pas quand, mais je reviendrai. Je n’ai fait qu’une moitié du travail. »
Aujourd’hui : Barton (33 ans) n’est jamais revenu à Marseille et vient de signer aux Glasgow Rangers. 

SAMIR NASRI

Formé à l’OM, Samir Nasri a rejoint l’Angleterre en 2008 (Arsenal puis Manchester City en 2011). Interrogé en 2010 sur un éventuel retour à Marseille, le milieu offensif français était plein d’espoir alors que l’OM venait d’être sacré champion de France : « J'espère (revenir). J'espère vraiment. Marseille est redevenu le club n°1 en France. »
Aujourd’hui : Marseille n’est plus n°1 en France et Nasri, toujours joueur de City, beaucoup trop cher pour les finances olympiennes. 

THIAGO SILVA

Arrivé au PSG en 2012 après trois saisons au Milan AC, Thiago Silva avait rapidement clamé son désir de revenir un jour dans la cite lombarde : « Pour vous dire la vérité, Milan me manque, expliquait le défenseur brésilien en décembre 2012. C’est le club qui, après Fluminense, m’a révélé aux yeux du monde. J’aimerais y revenir, parce que c’est l’équipe la plus titrée. J’y ai joué trois ans, et j’y retournerais sans hésiter. N’ayez pas peur, je reviendrai un jour. »
Aujourd’hui : Thiago Silva porte toujours les couleurs du PSG et se nom circule régulièrement du côté… du FC Barcelone. 

RONALDINHO

Promis à un magnifique avenir lors de sa formation au Grêmio Porto Alegre, Ronaldinho a découvert l’Europe au PSG (2001-2003) avant de briller au Barça (2003-2008) puis au Milan AC (2008-2011). En décembre 2003, quelques mois après son départ de Paris, le fantasque milieu ou attaquant brésilien avait formulé un souhait : « Revenir jouer à Paris, j'y pense. »
Aujourd’hui : Ronaldinho n’est jamais revenu à Paris et joue au futsal (à Gao). 

DIDIER DROGBA

« Je sais qu'un jour je reviendrai. » S’il n’a joué qu’une saison à Marseille - et quelle saison ! 32 buts en 55 matchs en 2003-2004 - Didier Drogba a marqué l’histoire de l’OM avant d’en faire de même à Chelsea, de 2004 à 2012 puis en 2014-2015.
Aujourd’hui : Drogba (38 ans) porte les couleurs de l’Impact Montréal et n’est jamais revenu à Marseille. 

PIERRE-EMERICK AUBAMEYANG

Parti au Borussia Dortmund en 2013 après deux ans et demi à Saint-Etienne, l’attaquant gabonais n'a de cesse de clamer son amour du Vert. Ainsi en février 2015, il affirme de nouveau : « Y revenir ? Oui, je l’espère sincèrement. C’est un club qui m’a marqué : c’est une ville dans le foot. Les supporters ont été très reconnaissants envers moi. »
Aujourd’hui : Très prolifique avec le Borussia (67 buts depuis l’été 2013), Aubameyang (27 ans) réussit un superbe passage à Dortmund et atteint désormais des strates financières inaccessibles pour l’ASSE. 

NEYMAR

Pépite du Santos FC au Brésil, Neymar a signé au FC Barcelone en 2013. En partant, l’attaquant de Mogi das Cruzes a fait cette promesse : « Je m'en vais, mais je reviendrai. #Santos. »
Aujourd’hui : A 24 ans, Neymar est l’un des meilleurs attaquants du monde. S’il revient un jour à Santos, ce sera en fin de carrière. Pour boucler la boucle. 

DANI ALVES

Passé cet été du FC Barcelone à la Juventus Turin après huit saisons en Catalogne, le défenseur brésilien Dani Alves n’a pu s’empêcher de faire la promesse ultime : « Je pars, mais je reviendrai, parce que je suis un vrai culé (ndlr : supporter du Barça). »
Aujourd’hui : Cette promesse de l’été 2016 ressemble plus de la part de Dani Alves (33 ans) à une promesse de repasser dire bonjour plutôt qu’à un réel désir de reporter le maillot blaugrana.

LORIK CANA

Après quatre saisons à l’OM (2005-2009), Lorik Cana a multiplié les expériences à l’étranger (Sunderland 2009-2010, Galatasaray 2010-2011, Lazio Rome 2011-2015) avant de revenir en France, au FC Nantes, en juillet 2015. Entre temps, en décembre 2012, il s’était montré certain de porter de nouveau le maillot olympien. « Tôt ou tard, je reviendrai à Marseille, mais ce n'est pas encore le bon moment. »
Aujourd’hui : C’est quand le bon moment pour le défenseur albanais ?