Mercato - Manchester City : Nasri et Mangala sont prévenus

Voir le site Téléfoot

RTSV5CP
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-07-31T11:11:20.379Z, mis à jour 2017-07-31T11:11:21.816Z

Présents lors de la tournée de Manchester City aux Etats-Unis, les deux internationaux français Samir Nasri et Eliaquim Mangala ne font toujours pas partie des plans de Pep Guardiola cette saison.

Nasri et Mangala ont participé à la tournée de City

L'un évoluait la saison passée sous le maillot du FC Séville, l'autre sous celui du FC Valence mais les deux sont toujours bel et bien répertoriés dans l'effectif de Manchester City. Mieux, les deux ont eu le droit de participer à la tournée américaine du club mancunien avec trois matches au programme (défaite 2-0 face à Manchester United, victoires 4-1 face au Real Madrid et 3-0 face à Tottenham) et un temps de jeu plutôt conséquent pour deux éléments loin d'être dans les petits papiers du de Pep Guardiola.

"C'est une décision, qu'ils doivent prendre avec leurs agents"

La nuit dernière, le coach des Citizens a ainsi fait le point sur le mercato de son club en conférence de presse. Désireux de voir un nouveau défenseur central arriver, le coach espagnol a également évoqué les départs. Il en a profité pour inviter Samir Nasri (30 ans, sous contrat jusqu'en 2019) et Eliaquim Mangala (26 ans, sous contrat jusqu'en 2019) à se trouver un nouveau club avant le début de saison.  «Samir connaît la situation. Nous avons beaucoup de milieux de terrain, donc nous verrons. C'est comme Mangala. C'est une décision (rester ou non) qu'ils doivent prendre avec leurs agents mais nous faisons attention à eux quand ils sont ici, comme nous faisons attention à tous les joueurs », a développé l'entraîneur espagnol.

La Turquie ou la Chine pour Nasri ?

Difficile donc de dire où joueront cette saison Eliaquim Mangala et Samir Nasri. Pour le premier, des pistes françaises (Lyon, Paris) ont été évoquées. Pour le second, ce sont des endroits beaucoup plus éloignés qui sont annoncés : la Turquie et la Chine. Un  départ quasi inéluctable pour l'ancien olympien d’autant que les dirigeants des Skyblues auraient baissé sensiblement le prix demandé pour libérer l’international français de ses deux dernières années de contrat. Aujourd’hui, le club mancunien ne demanderait plus que 10 millions de livres (soit un peu plus de 11 millions d’euros) pour laisser filer le meneur de jeu.