Dans l'actualité récente

Mercato : Marco Verratti, un départ en fin de saison ?

Voir le site Téléfoot

Marco Verratti - Paris Saint-Germain
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2017-03-20T11:11:44.883Z, mis à jour 2017-03-20T11:23:49.073Z

Le milieu de terrain du PSG pourrait bien quitter la capitale à l'issue de l'exercice en cours.

La défaite de Barcelone, 6-1 en huitièmes de finales retour, risque de laisser de profondes traces chez le quadruple champion de France en titre. Si elle se jumèle de surcroît à la perte du titre en Ligue 1, elle pourrait provoquer des changements importants en fin de saison.


Verratti, priorité absolue du Barça

Le Paris Saint-Germain a subi un traumatisme majeur en étant victime d’une « remontada » historique au Camp Nou. Une humiliation qui pourrait bien tourner définitivement la page de la première ère du club version qatarie et rebattre les cartes dans l’effectif pour la saison prochaine. Certains joueurs pourraient ainsi avoir des envies d’ailleurs, au premier rang desquels Marco Verratti.


Le lutin italien, véritable symbole du PSG version Leonardo est ainsi au centre des convoitises du bourreau des parisiens qui n’a toujours pas remplacé le départ de Xavi la saison passée. Selon Mundo Deportivo, Verratti serait le successeur naturel de l’ancien capitaine des Blaugrana et le FC Barcelone ainsi prêt à toutes les folies pour l’attirer en Catalogne cet été. Un intérêt qui ne laisserait pas indifférent le jeune homme.


Un départ démenti par son agent

A 24 ans, et après cinq saisons en Ligue 1, l’ancien de Pescara a fait le tour de la question en France et pourrait s’inquiéter de l’actuelle régression du club qui va devoir lancer un nouveau cycle. Une nouvelle dynamique qui pourrait être incarnée par Javier Pastore dans un 4-2-3-1 cher à Emery et, dans lequel, les prérogatives offensives de l’italien sont réduites. C’est peut-être donc le moment idéal pour lui de répondre enfin aux sirènes catalanes.


Une volonté démentie par son agent, Donato Di Campli,  pour l’agence de presse italienne ANSA : « Il a un contrat jusqu’en juin 2021 et donc il restera en France. Pour le moment, il n’y a aucun doute, d’autant plus que Marco est une personne respectueuse de ses contrats ». Une déclaration convenue qu’il a néanmoins tenu à nuancer : «  Si on nous demande de partir, alors on partira ». Un discours politiquement correct qui pourrait cacher une réalité bien différente.