Dans l'actualité récente

Mercato: Milan n'oublie pas Fabregas, l'Inter met le paquet pour Simeone, Marcelo prévoit son retour au Brésil

Voir le site Téléfoot

Fabregas, symbole espagnol
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-04-18T14:15:29.787Z, mis à jour 2017-04-18T14:18:20.713Z

L'AC Milan, désormais aux mains d'un groupe chinois, rêve toujours de recruter Cesc Fabregas. Les rivaux de l'Inter sont prêts à dépenser une fortune pour que Diego Simeone arrive sur le banc. Marcelo, lui, se plaît au Real Madrid mais pense toujours à Botafogo. C'est le point mercato du 18 avril !


Milan va revenir à la charge pour Fabregas

Cesc Fabregas, important mais pas indispensable dans le système d'Antonio Conte à Chelsea (9 titularisations en 23 apparitions en Premier League cette saison), est envoyé à l'AC Milan depuis déjà deux ans. Mais l'Espagnol, malgré les rumeurs, n'a pas répondu aux sirènes lombardes. Enfin, pas jusqu'à présent. Car d'après le tabloïd britannique Daily Mirror, les Rossoneri comptent formuler une offre cet été. Et celle-ci devrait être assez généreuse pour faire réfléchir Chelsea et son milieu de terrain, dont le contrat expire en 2019.

Le Baromètre Téléfoot : 50% de chances pour que Fabregas signe à l'AC Milan cet été

A bientôt 30 ans, il est peut-être temps pour l'Espagnol de changer d'air. Il a plané sur la Premier League quand il jouait à Arsenal, il est revenu un temps à Barcelone, voilà bientôt trois ans qu'il joue à Chelsea... L'Italie représente un défi intéressant. Et Milan, avec son nouveau président Li Yonghong et le groupe Rossoneri Sport Investment Lux, veut retrouver les sommets. Ce n'est qu'une rumeur pour l'heure, mais elle peut prendre de la consistance.

L'Inter propose 50 millions d'euros à Simeone

De joueur à entraîneur ? Diego Simeone a porté le maillot de l'Inter Milan de 1997 à 1999. Et selon la Gazzetta dello Sport, il pourrait revêtir le costume d'entraîneur. Selon le quotidien italien, les Nerazzurri ont fait du coach de l'Atlético de Madrid leur cible prioritaire pour succéder à Stefano Pioli la saison prochaine. Antonio Conte est aussi suivi, mais il est quasi impossible de convaincre Chelsea de le lâcher. Pour convaincre Simeone, l'Inter serait prêt à lui proposer un contrat de cinq ans à 10 millions d'euros annuels, soit 50 millions d'euros au total !

Le Baromètre Téléfoot : 45% de chances pour que Simeone rejoindre l'Inter cet été

Diego Simeone aime l'Atlético de Madrid, et vice versa. Ce n'est pas la première fois que l'Argentin est annoncé ailleurs en Europe. Jusqu'à présent, il a toujours dit non. Mais jusqu'à quand ? Non, puisqu'il a annoncé que son rêve était d'entraîner un jour la Lazio Rome. Voilà bientôt six ans et demi qu'il officie chez les Matelassiers. Le temps de tourner la page approche. Reste à savoir quand. Et que veut- il exactement ? On en saura plus à la fin de la saison. Mais l'Inter est un grand défi, sans tenir compte de la proposition (réelle ou inventée).

Marcelo veut jouer à Botafogo... "un jour"

Après Sergio Ramos (arrivé en 2005), Marcelo est le joueur le plus ancien du Real Madrid. Le Brésilien a signé fin 2006 et a débuté en 2007 avec le club de la capitale. A 28 ans, il est indiscutable sur le flanc gauche de la défense. Il fait partie des meilleurs spécialistes du monde à ce poste. Cela ne l'empêche pas de réfléchir à son avenir. Au média auriverde Globoesporte, le Madrilène, formé à Fluminense, a confié qu'il "aimerait jouer un jour à Botafogo", son club de cœur. "Ce serait super", a-t-il ajouté. Le club carioca l'a bien entendu, et il lui a même déjà réservé son maillot !

Le Baromètre Téléfoot : 1% de chances pour que Marcelo rejoindre Botafogo cet été

Comme Marcelo le précise, l'idée de jouer à Botafogo lui plaît, mais pas pour tout de suite. Son contrat au Real Madrid court jusqu'en 2020, et le Brésilien a précisé qu'il négocie une prolongation jusqu'en 2022. Marcelo est arrivé à maturité, le Real l'aime, il aime le Real : bref, Botafogo attendra.

Besiktas courtise Mata

Opéré de l'aine fin mars, Juan Mata ne jouera pas d'ici la fin de la saison. Il ne portera d'ailleurs peut-être jamais le maillot de Manchester United. La presse britannique relaie une information parue dans le quotidien turc Milliyet : Besiktas aimerait s'offrir l'Espagnol cet été. Chez les Red Devils, Mata a la confiance de José Mourinho (ce qui n'était pas le cas à l'époque à Chelsea). Le "Special One" en a fait un élément important de son escouade. Mais l'international de la Roja est en fin de contrat (juin 2018). Un critère important qui n'a pas échappé à Besiktas.

Le Baromètre Téléfoot : 30% de chances pour que Mata signa à Besiktas cet été

Juan Mata, bientôt 29 ans, réalise une très bonne saison, mais Manchester United ne manque pas de talents au milieu de terrain, et le club pourrait encore se renforcer dans ce secteur cet été (avec Toni Kroos ou James Rodriguez par exemple). Besiktas est une destination moins reluisante pour un joueur qui peut plaire à des écuries plus renommées en Europe. Mais les Turcs devraient jouer la Ligue des champions, eux...

Boateng pourrait poursuivre à Las Palmas

Après des années d'errance, Kevin-Prince Boateng a trouvé chaussure à son pied en Liga. Le Ghanéen est excellent avec l'équipe des Îles Canaries (25 matches, 9 buts). L'expérience est plus que concluante et maintenant, l'ancien Milanais réfléchit : il a signé un contrat d'une saison plus une autre en option. La presse espagnole a évoqué un intérêt récent de la part de Valence, du Celta Vigo et de la Real Sociedad. Mais Boateng ne veut pas se presser, d'après son agent Federico Pastorello, qui a confié au Canaria En Hora que le joueur discutera avec les dirigeants une fois la saison terminée. Las Palmas pourrait lui proposer un bail plus long. "Prince est très heureux ici et ce sera compliqué de trouver un club qui lui donnera la même satisfaction", concède Pastorello.

Le Baromètre Téléfoot : 80% de chances pour que Boateng reste à Las Palmas cet été

Avec son potentiel footballistique, Kevin-Prince Boateng aurait pu atteindre un très haut niveau. Mais ses déboires lui ont joué des tours. Heureusement, Las Palmas est arrivé et a permis au Ghanéen de 30 ans de redevenir un vrai footballeur professionnel. Il serait imprudent de tenter une expérience ailleurs dès la saison prochaine.