Dans l'actualité récente

Mercato - OL : ce que pourrait coûter le limogeage d’Hubert Fournier

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-12-29T13:00:32.986Z, mis à jour 2015-12-29T13:00:35.179Z

Le départ d’Hubert Fournier de l’OL devrait coûter 1,8 million d’euros au club de Jean-Michel Aulas. Les deux parties, loin d’être en froid, négocient.

Hubert Fournier n’est plus l’entraîneur de l’Olympique Lyonnais après une première moitié décevante, marquée par l’élimination de toute compétition européenne et une neuvième place en championnat avant la trêve hivernale. Remplacé par son adjoint Bruno Genesio, il devrait recevoir une indemnité pour rupture du contrat.

Ligue 1 : Qui pour succéder à Fournier ?


1,8 million d’euros

C’est le 24 décembre qu’Hubert Fournier a quitté ses fonctions d’entraîneur de l’OL. Selon les informations de l’Equipe, son départ pourrait coûter 1,8 million d’euros au club. Jean-Michel Aulas lui a d’ailleurs proposé de rester à un autre poste pour éviter de payer une telle somme. Pour le moment, les négociations vont donc bon train.

« Soulagé » et « très digne »

Interrogé sur Hubert Fournier pendant la présentation de Bruno Genesio, Jean-Michel Aulas a confié que l’ex-coach de Reims est parti « soulagé » et « très digne ». L’intéressé ne voulait plus faire face à une équipe « qui ne l’écoutait plus beaucoup. » Le séparation, loin d’être violente, apparaît des plus logiques pour les deux parties. Et il n’y aura pas de remous dans la presse.

JMA impose Genesio

La nomination de Genesio en lieu et place d’Hubert Fournier peut prêter à son sourire dans un contexte où les Lyonnais ont besoin d’une vraie rupture. Car le premier était l’adjoint du second et que, par extension, certaines habitudes seront les mêmes. Certains supporters ont même signé une pétition pour l’empêcher de prendre les rênes. « C’est quelque chose qui me donne encore plus envie de réussir. A moi et aux personnes qui m’entourent d’inverser la tendance pour montrer que ce choix est le bon. » confie Genesio. Il a en tout cas le soutien de son président, « Bruno offrait plus de garanties que les solutions extérieures qui nous ont été proposées. » Rendez-vous en fin de saison pour faire le bilan. C’est à ce moment-là qu’on saura si le choix de la promotion interne était le bon.