Mercato - PSG : Di Maria, direction la Chine ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-12-25T11:53:41.472Z, mis à jour 2016-12-25T11:54:02.433Z

Angel Di Maria pourrait rejoindre la Chine. Jorge Mendes, son agent, ne semble pas exclure l'hypothèse.

A en croire nos confrères de L’Equipe, Angel Di Maria, dont la situation est de plus en plus délicate au PSG, pourrait faire ses valises direction la Chine. Une hypothèse qui prend de l’épaisseur.

La Chine, nouvel Eldorado ?

La Chine est en train de devenir un immense marché et les joueurs indésirables peuvent être vendus là-bas à prix d’or, comme le récent cas Oscar, cédé 70 millions d’euros, le prouve. Voilà pourquoi Angel Di Maria, qui agacerait certains cadres et dirigeants parisiens, pourrait rejoindre l’ancien joueur de Chelsea. Jorge Mendes, son agent, est désormais bien installé en Chine et, visiblement, il n’hésiterait jamais à glisser le nom de l’Argentin à ses contacts. On en parle aujourd’hui, mais il n’y a rien d’officiel pour l’instant.

Des statistiques en berne

Acheté 63 millions d’euros à Manchester United, Angel Di Maria arrivait dans la capitale dans le but de faire franchir un palier au PSG. Après une saison et demie, on attend toujours son réel impact. Pire, ses statistiques sont en nette baisse. En 2015, au même stade de la saison (soit après 20 matches), l’Argentin revendiquait 9 buts et 9 passes décisives, nourrissant de grands espoirs pour la suite. Aujourd’hui, il n’a trouvé le chemin des filets qu’à 3 reprises, pour 6 caviars distribués, alors même qu’il a plus joué (1 578 minutes contre 1 487). Sur le terrain, on le voit souvent en difficulté et il est très loin de son top niveau, aperçu lors de sa dernière saison au Real Madrid, au terme de laquelle il a remporté la Ligue des Champions.

Départ cet hiver ?

Pour Jorge Mendes, ces discussions chinoises sont peut-être un moyen de mettre la pression sur le PSG. Quoiqu’il en soit, elles semblent exister et pourraient préfigurer un départ de Di Maria dans les mois qui viennent, peut-être même dès cet hiver même si c’est peu probable. L’arrivée de Julian Draxler a de quoi créer de la concurrence, ce qui ne serait pas un mal dans l’hypothèse de l’aider à retrouver son vrai niveau. Dans le cas où il serait vendu en Chine, le champion de France en titre s’y retrouverait sans doute financièrement. L’opération serait blanche, mais la déception toujours là.