Dans l'actualité récente

Mercato : Quelles recrues offensives pour le PSG ? Récapitulatif des rumeurs et pourcentage de chances pour chaque joueur de signer !

Voir le site Téléfoot

Mercato psg
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-12-21T13:56:56.277Z, mis à jour 2016-12-22T10:55:03.398Z

Malgré un bon début de saison sur le plan comptable, le Paris Saint-Germain se retrouve régulièrement sous le feu des critiques pour des contre-performances inquiétantes et un jeu pas aussi léché qu’on le voudrait. Pour remédier à cette situation, le club de la capitale devrait recruter cet hiver. Mais qui ?

Troisième de Ligue 1 à cinq points du leader, qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, en course en Coupe de la Ligue et en Coupe de France… A y regarder de plus près, la première partie de saison du Paris Saint-Germain n’est pas si terne que ça. Le club de la capitale a souvent pêché (0-0 face à l’OM), s’est parfois ridiculisé (défaite 3-0 face à Montpellier, match nul 2-2 contre Ludogorets, défaite 2-1 contre Guingamp) et a surtout montré les limites de son effectif. Avec l’exigence parfois trompeuse de l’immédiateté, des têtes sont déjà prêtes à tomber. « Les résultats et le jeu ne sont pas encore au rendez-vous, Emery doit sauter. » « Unai Emery ne donne pas assez de temps de jeu à ses recrues. » « Emery était arrivé pour révolutionner l’équipe, mais il ne change rien. » En substance, voici les diverses réactions que l’on peut entendre et lire un peu partout.  Il faut pourtant rappeler qu’Unai Emery et Patrick Kluivert sont arrivés après la guerre. Ils n’ont pas participé au recrutement cet été. Les deux hommes pourraient bien changer la donne cet hiver.

Une doublure à Cavani, priorité absolue

Cette saison, le Paris Saint-Germain a inscrit 32 buts en 17 matches de Ligue 1*, soit un peu moins de deux par rencontre en moyenne. A titre de comparaison, l’AS Monaco en a marqués 53, soit 65% en plus. A la même période la saison passée, le PSG avait fait trembler les filets 40 fois. Cette différence peut s’expliquer par le départ de Zlatan Ibrahimovic, qui n’a pas été remplacé numériquement dans l’effectif du champion de France. Cette saison, Edinson Cavani a inscrit 16 buts en 15 matches de Ligue 1*, soit exactement la moitié de son équipe. L’Uruguayen ne dispose pas d’une doublure capable de faire trembler les filets. Quand il ne marque pas, son équipe ne gagne quasiment jamais : victoire 3-0 contre Metz, 1-1 face à l’ASSE, défaite 2-0 à Toulouse, nul 0-0 dans le Classico, victoire arrachée 2-1 à Bâle.

Cette saison, seuls Thiago Silva (un but), Kurzawa (deux buts), Verratti (deux buts), Lucas (cinq buts), Di Maria (un but), Rabiot (un but), Jesé (un but), Augustin (un but) ont fait trembler les filets en Ligue 1 en dehors d’Edinson Cavani. Des chiffres faibles, surtout pour les attaquants de l’équipe, qui peinent dans la finition. En cas de blessure du Matador, le PSG pourrait bien connaître une pénurie de buts. Le principal enjeu des dirigeants à l’intersaison sera donc de recruter une doublure à Cavani. Patrick Kluivert l’a d’ailleurs confirmé au Journal du Dimanche ce weekend : « Je confirme que je cherche un buteur. On analyse la situation pour faire le meilleur choix. »


Une doublure expérimentée ?

Plusieurs noms ont déjà été évoqués dans les gazettes. Celui qui revient le plus est sans conteste celui de Carlos Bacca, l’attaquant de l’AC Milan. Sous contrat avec les Rossoneri jusqu’en 2019. Avec l’éclosion, certes tardive, de Gianluca Lapadula, le Colombien pourrait bien changer d’air cet hiver. Ces derniers mois, il a régulièrement été évoqué du côté de la capitale française. Il y retrouverait notamment Unai Emery, qu’il a côtoyé à Séville. Joueur d’expérience et solide buteur (20 buts minimum sur ses six dernières saisons) il représente certainement la piste la plus crédible pour le PSG. Son prix (une trentaine de millions) pourrait cependant être un frein pour Paris. Le joueur a déjà trente ans.

D’autres noms ont été cités ces dernières semaines. Celui d’Aubameyang revient également avec insistance, mais difficile de voir le Gabonais quitter le Borussia Dortmund pour retourner en Ligue 1, lui qui a toujours clamé son amour pour le Real Madrid. La presse italienne s’est dernièrement fait l’écho d’un intérêt du PSG pour Ciro Immobile. Là encore, le transfert paraît impossible. Après des passages compliqués au Borussia Dortmund et à Séville, l’Italien retrouve toutes ses capacités avec la Lazio cette saison. Il a déjà planté neuf buts en Serie A. Après toutes les difficultés qu’il a traversées loin de l’Italie, envisager un nouveau départ pourrait être un nouveau pari risqué pour le natif de Torre Annunziata. Autre rumeur d’Italie, elle concerne le meilleur buteur du championnat, Mauro Icardi. Malgré une récente brouille avec les supporteurs nerazzurri, l’Argentin n’envisagerait pas un départ au mercato hivernal. Son contrat contiendrait de toute façon une clause libératoire de 110 millions d’euros. Une somme bien trop conséquente pour une simple doublure d’Edinson Cavani.



Au rayon d’éventuelles arrivées, des dizaines d’autres noms ont filtré. Parmi eux, celui de Mario Mandzukic. Le Croate, avec quatre buts en 15 rencontres de Serie A, a montré qu’il était une alternative crédible à Gonzalo Higuain à la Juventus Turin. Aucune raison donc de le voir bouger cet hiver. La rumeur Sturridge s’est également faite entendre, mais le joueur ne joue quasiment plus à Liverpool (quatre titularisations seulement cette saison en Premier League). Le PSG a-t-il intérêt à vouloir prendre un risque en le relançant ?

L’Equipe avance deux autres noms de joueurs expérimentés qui intéresseraient le Paris Saint-Germain. D’abord, celui de Robin Van Persie, 33 ans, sous contrat jusqu’en juin 2018 à Fenerbahçe. L’attaquant a pris part à 12 rencontres de Super Lig cette saison pour six buts. L’autre nom avancé est celui d’Iago Aspas, 29 ans, en contrat avec le Celta Vigo jusqu’en 2020. En 15 rencontres de Liga, il a fait trembler les filets dix fois. L’Espagnol est évalué à dix millions d’euros par Transfermarkt.

Une doublure d’avenir ?

Les dirigeants du Paris Saint-Germain le savent, Edinson Cavani ne restera certainement pas ad vitam eternam en France. Sous contrat avec le club francilien jusqu’en 2018, l’Uruguayen fait régulièrement les gros titres des rubriques mercato. Récemment, la presse anglaise expliquait que Manchester United n’avait toujours pas abandonné l’idée de le recruter. En Chine, le Tianjin Songjiang aurait également proposé une offre faramineuse pour le recruter. Pour préparer sa succession, Unai Emery et consorts pourraient être tentés de recruter un jeune espoir, à l’image de Manchester City et Gabriel Jesus. Dans cette optique, l’état-major francilien superviserait Lucas Alario (12 matches, 5 buts, 24 ans) et Luan Vieira, les buteurs respectivement de River Plate et de Gremio (25 matches, 6 buts, 23 ans). Le premier a renouvelé son contrat en septembre et demeure la propriété d’El Millonario jusqu’en 2020. Le deuxième est sous contrat au Brésil jusqu’en 2018. Leurs départs pourraient se négocier autour de 15 millions d’euros. Un coup à tenter pour le PSG qui pourrait s’avérer payant.

Autre joueur cité par L’Equipe, Marcus Rashford. La pépite de Manchester United  a prolongé son contrat cet été, jusqu’en 2020 chez les Red Devils. Il incarne l’avenir du club et se montre déjà opérationnel avec trois buts en 13 rencontres de Premier League cette saison. L’attaquant a même effectué ses débuts avec la sélection anglaise et n’aurait aucun intérêt à signer au PSG. Décrit comme le nouveau Zlatan Ibrahimovic, Alexander Isak aurait également été ciblé par Kluivert. Seul problème, l’attaquant de l’AIK Solna serait aussi dans les petits papiers du Real Madrid, Chelsea, Manchester City et la Juventus Turin.


Tévez, le transfert de l’impossible

Courtisé par les plus grands clubs européens après son départ de la Juventus en 2015, Carlos Tévez garde une côte de popularité élevée sur le Vieux Continent. Toujours prolifique à Boca Juniors (10 matches, 4 buts), il intéresserait le PSG selon L’Equipe. Le transfert n’a aucune chance d’aboutir puisque l’argentin devrait rejoindre le Shanghai Shenhua et toucher 84 millions d’euros en deux ans selon la Gazzetta dello Sport.

Gonçalo Guedes, dernière rumeur en date

Alors que tous ces noms se sont succédé depuis plusieurs mois, un autre est apparu ce weekend : celui du buteur de Benfica, Gonçalo Guedes. Selon la presse espagnole, le PSG serait disposé à payer les 30 millions d’euros réclamés par les Aigles pour celui qui a inscrit deux buts en 14 rencontres de Liga Nos cette saison. Avant-centre, il est également capable de jouer milieu offensif et ailier droit.



Leur pourcentage de chances de signer au PSG cet été

La rédaction de Telefoot.fr estime le pourcentage de chances de chaque joueur cité précédemment d’être recruté par le PSG cet hiver, en fonction de son prix, de ses statistiques, du contrat avec son club et de la concurrence des autres équipes pour le recruter :

Carlos Bacca : 60%

Lucas Alario : 60%

Gonçalo Guedes : 45%

Luan Vieira : 40%

Iago Aspas : 20%

Robin Van Persie : 15%

Daniel Sturridge : 10%

Alexander Isak : 10%

Mario Mandzukic : 5%

Mauro Icardi : 5%

Marcus Rashford : 0%

Pierre-Emerick Aubameyang : 0%

Ciro Immobile : 0%

Carlos Tévez : 0%

Renforcer les ailes, une nécessité ?

Nous l’avons donc vu, la priorité du PSG sera de recruter un avant-centre cet hiver. Si Unai Emery et consorts en ont l’occasion, ils ne se priveront pas non plus pour signer un ailier. Et pour cause, les recrues ne convainquent pas à ce poste. Recruté pour 25 millions d’euros, Jesé n’a été titularisé qu’une seule fois en Ligue 1 pour 263 minutes de jeu au total et un seul petit but. Ses prestations dans les autres compétitions non pas non plus été au niveau. L’Espagnol pourrait donc faire ses bagages cet été. Selon AS, Las Palmas serait prêt à l’accueillir en janvier. Egalement recruté cet été, Hatem Ben Arfa n’a pour le moment pas confirmé son excellente saison à l’OGC Nice. S’il a alterné les matches au poste de milieu offensif ou d’ailier, le Français n’a pas marqué un seul pion en Ligue 1 (14 rencontres, 468 minutes de jeu), ni en Ligue des Champions (3 matches, 122 minutes). Lui aussi pourrait donc changer d’air cet été.

Si les recrues ne se montrent donc pas au niveau, les joueurs qui avaient l’habitude de briller n’excellent pas non plus. Angel Di Maria n’est plus que le fantôme de lui-même (21 matches cette saison avec le PSG, trois buts, six passes décisives) et Lucas manque cruellement de régularité (25 matches, neuf buts). Face aux mauvaises prestations de ses habituels titulaires, Unai Emery a dû innover en repositionnant Blaise Matuidi ailier gauche à trois reprises cette saison, notamment face à Guingamp. Si le joueur est rapide, il ne dispose certainement pas de la technique suffisante pour briller à cette position.

Draxler, la piste la plus chaude

La première recrue hivernale du PSG pourrait donc bien être un ailier. Courtisé cet été déjà, Julian Draxler voulait rejoindre le club de la capitale mais avait dû se heurter au veto de son club, Wolfsburg. Ses dirigeants lui auraient finalement donné leur feu vert pour qu’il signe à Paris cet hiver selon beIN Sports. L’ailier l’aurait même annoncé à Kevin Trapp. L’Allemand serait une recrue de taille pour le Paris Saint-Germain, lui qui est capable d’évoluer aussi bien à droite qu’à gauche, sur les ailes. Il présenterait également l’avantage de pouvoir être inscrit en Ligue des Champions et donc, d’affronter le FC Barcelone en huitièmes de finale.

Martial, Coutinho, Carrasco, Lallana… Les rumeurs folles

D’autres rumeurs ont germé ces dernières semaines quant au recrutement d’un ailier au PSG. La presse anglaise évoquait un énième intérêt du club français pour Anthony Martial cet hiver. Si José Mourinho ne lui accorde pas autant d’importance chez les Red Devils que Louis Van Gaal (dix matches de Premier League cette saison, un seul but), parler de départ semble prématuré. Philippe Coutinho vit, quant à lui, une situation aux antipodes de celle d’Anthony Martial. Avec cinq buts inscrits en 13 rencontres de championnat anglais, il est tout simplement le meilleur joueur de Liverpool cette saison. Le Mirror fait état d’une offre de 50 millions d’euros pour le Brésilien. Avec notamment la concurrence du Real Madrid, on voit mal cette piste se concrétiser. Les Reds n’auraient en effet aucun intérêt à vendre leur pépite. Autre révélation de la saison, Yannick Ferreira-Carrasco, lui aussi envoyé au PSG par AS. Unai Emery et consorts seraient prêts à débourser 100 millions d’euros, soit le montant de la clause libératoire du Belge, pour l’enrôler. Une somme bien trop conséquente pour un joueur essentiel aux Colchoneros : cette saison, il a marqué six buts en 16 rencontres de Liga.



Autre transfert de l’impossible, celui d’Adam Lallana. Fin novembre, le Sun relayait une pseudo-offre de 47 millions d’euros pour recruter le joueur de Liverpool, auteur de six buts et six passes décisives en 15 rencontres de Premier League. Si ses bonnes prestations suscitent un intérêt légitime, l’Anglais ne se voit pas traverser la Manche cet hiver. Il l’a confié à Sky Sports : « Ça ne m’a jamais traversé l’esprit de quitter Liverpool. C’est un beau compliment d’être associé au PSG avec ce genre de montant, mais j’adore vraiment ce que je fais en ce moment avec cet entraîneur et je me vois vraiment rester ici sur le long terme. »

Perisic ou Payet : en route vers une surprise ?

Si le Paris Saint-Germain aura donc bien du mal à enrôler Martial, Coutinho ou Carrasco, il pourrait jeter son dévolu sur d’autres joueurs.  France Football explique qu’Unai Emery aurait demandé le recrutement d’Ivan Perisic à ses dirigeants. Après un bon Euro 2016, le Croate connait un début de saison convaincant à l’Inter Milan : 16 matches, quatre buts et une passe décisive en Serie A. Passé par Sochaux de 2007 à 2009, Perisic connaît déjà le football français. Difficile cependant de voir l’Inter Milan s’en séparer. Cette saison, les dirigeants nerazzurri ont refusé toutes les offres, décrivant l’ailier comme le présent et le futur du club.

Autre joueur régulièrement envoyé à Paris, Dimitri Payet. S’il n’écarte pas un retour à Marseille, c’est bien au PSG qu’il pourrait continuer sa carrière. Début décembre, le Daily Express faisait état d’une offre de 36 millions d’euros du club francilien pour recruter le joueur de West Ham.



Leur pourcentage de chances de signer au PSG cet été

Julian Draxler : 80%

Dimitri Payet : 30%

Ivan Perisic : 20%

Adam Lallana : 5%

Anthony Martial : 5%

Philippe Coutinho : 0%

Yannick Ferreira-Carrasco : 0%

Entre toutes ces rumeurs, l’hiver risque donc d’être bien long au Paris Saint-Germain. Pour voir les premiers mouvements se décider, il faudra attendre l’ouverture du mercato, le 1er janvier. Une chose est certaine pour le moment : Giovanni Lo Celso débarquera dans la capitale française. La première arrivée d’une longue liste ?


*Chiffres arrêtés au 16 décembre 2016