Dans l'actualité récente

Mercato : une enveloppe de 500 millions d’euros pour les clubs de Milan ?

Voir le site Téléfoot

RTX2Q0UH
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-12-31T09:11:48.147Z, mis à jour 2017-01-01T09:10:01.784Z

L'Inter Milan et l'AC Milan devraient se montrer très actifs lors des prochains mercatos. Ils disposeraient dans tous les cas de moyens financiers pour l'être.

Le mercato d’hiver est habituellement réservé aux ajustements ? Peut-être pas pour les clubs de Milan, qui entendent fortement se renforcer dans les semaines à venir. Le Corriere dello Sport parle d’une enveloppe totale chiffrée à 500 millions d’euros pour les futurs investissements.

L’arrivée d’investisseurs chinois

Pour l’AC Milan et l’Inter Milan, il est plus que temps de revenir au premier plan en Serie A et de titiller l’hégémonie de la Juventus Turin, qui dure depuis bien trop longtemps. L’arrivée d’investisseur chinois dans les deux clubs devrait permettre de revoir leurs ambitions à la hausse, tout du moins d’attirer à nouveau des grands noms pour bâtir un effectif plus compétitif. A l’Inter, Suning a racheté 70 % du capital et compte mettre 150 millions sur la table pour les prochains mercatos. Chez le rival, un consortium compte aller un peu plus loin avec 350 millions d’euros.

Faire son marché à Paris

L’Inter Milan, septième de Serie A à 12 points de la Juventus Turin, souhaite faire son marché à Paris. Ses cibles prioritaires ? Le défenseur central Marquinhos et le milieu de terrain Marco Verratti, soit deux joueurs titulaires qui seront difficiles à convaincre, sauf éventuellement avec un gros chèque. Pour attirer l’Italien, ça s’annonce compliqué même si des discussions entre son agent et l’Inter auraient été engagées. Le club a également coché les noms d’Alexis Sanchez (Arsenal), Bernardeschi (Fiorentina), Kostas Manolas (AS Rome) et Lucas Leiva (Liverpool). Mais 150 millions d’euros, c’est peu et beaucoup à la fois.

Plus de marge pour l’AC Milan

En revanche, l’AC Milan, cinquième de Serie A à 9 points de la Juventus Turin (les deux équipes ont un match en moins) et récent vainqueur de la Supercoupe d’Italie, dispose de beaucoup plus de marge de manœuvre avec 350 millions d’euros. Les dirigeants pisteraient d’abord Cesc Fabregas (Chelsea) et Isco (Real Madrid), qui jouent peu à leur goût. Avec une telle manne financière, les investisseurs sont prêts à mettre le paquet et ils ne reculeront probablement devant rien, quitte à faire des folies en prenant quelques risques.