Messi a-t-il la solution ?

Voir le site Téléfoot

Messi a-t-il la solution ?
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-28T13:55:07.000Z, mis à jour 2010-04-28T13:55:07.000Z

Impuissant lors de la demi-finale aller de la Ligue des Champions face à l'Inter (3-1), Lionel Messi détient une partie de la qualification de Barcelone pour la finale entre ses pieds. Mourinho a su le museler à l'aller, qu'en sera-t-il au retour ?

OUI, MESSI PEUT INVERSER LA TENDANCE


Messi, auteur de huit buts cette saison en C1 dont six à domicile, n'est jamais aussi décisif que dans son jardin, le Camp Nou. Ce mercredi, la pelouse sera copieusement arrosée et bien plus rapide qu'à Milan. De quoi prendre de vitesse l'Inter. Dans son stade, Messi est intenable. Il suffit de se souvenir du quart de finale. A Londres, face à Arsenal, après vingt premières minutes de très bonne facture, Messi baisse le pied et signe une prestation moyenne, sans forcer la décision (2-2). Au retour en Catalogne, il plane au-dessus de la rencontre, inscrivant quatre buts.


L'Argentin envoie à lui seul ou presque le Barça dans le dernier carré. En huitième, même rengaine. Tancé à l’aller (1-1), le Barça s’en remet à son génie auteur d’un doublé (4-0). L'Inter a beau avoir maîtrisé le prodige à l'aller, la Puce récitera une toute autre partition au retour. Une statistique marque l'emprise des hommes de Guardiola sur leur pelouse. En cinq rencontres européennes cette saison au Nou Camp, le Barça en a remporté quatre par au moins deux buts d'écart dont une face à...l'Inter (2-0). De plus, Wesley Sneijder, peut-être diminué, pourrait soulager Xavi, la rampe de lancement préférentiel du génial argentin.


Enfin, Messi pourrait retrouver une position qui lui sied à merveille : l'axe de l'attaque en soutien d'Ibrahimovic. A Milan, l'Argentin évoluait dans le couloir droit. Or cette saison, c'est bien dans l'axe qu'il s'est montré le plus efficace car beaucoup plus imprévisible. Une nouvelle fois, le match retour face à Arsenal est sur ce point sans équivoque. Dans le droit-fil d'une saison jalonnée de 40 buts toutes compétitions confondues. Guardiola prévient : "Je vous promets qu'on le verra."


NON, L'INTER A TROUVE LA SOLUTION


Mourinho a trouvé le moyen de stopper Messi sans toutefois faire une fixation sur le Ballon d'Or 2009. Il a pris le problème à la source, à savoir Xavi. Le cerveau du Barça a toujours eu un Intériste sur le dos, impossible dans ces conditions pour le Barça de réciter ses gammes. Briser la relation technique entre Xavi et Messi, voilà la vraie réussite de l'Inter à Giuseppe Meazza. A plusieurs reprises Messi a tenté de forcer la décision seul en récupérant la balle au milieu de terrain. Mais s'il parvenait à dribbler un voire deux Milanais, il butait sur le troisième.


En individuel, Zanetti et Samuel se sont chargés de s'occuper du cas Messi. Avec brio. Les deux Argentins connaissent leur compatriote par coeur et ne sont jamais tombés dans le panneau en lui imposant un gros défi physique. Zanetti possède à la fois l'expérience et la vitesse pour répondre aux accélérations de Messi. Il n'y a pas de raison tangible pour que ça change à Barcelone. Si Messi doit se positionner dans l'axe, Cambiasso se fera un malin plaisir de s'occuper de son compatriote. La densité physique et l'homogénéité du bloc de l'Inter n'offre pas de faille comme pouvait en avoir Arsenal, ouvert aux quatre vents derrière.