Messi, Lucas Hernandez... ces joueurs qui ont mis un vent à la Roja

Voir le site Téléfoot

Lionel Messi avec la Roja
Par Farid Sarr|Ecrit pour TF1|2018-03-21T14:57:59.419Z, mis à jour 2018-03-21T16:49:53.478Z

Beaucoup de joueurs ont par le passé crié leur amour pour l'Espagne sans jamais rallier la sélection, à l'image de Lucas Hernandez, invité surprise, de la dernière liste de Didier Deschamps.

L'Espagne fait aujourd'hui assurément partie des meilleurs équipes du monde, avec un vivier de joueurs conséquents. Toutefois si la Roja a déjà fière allure, l'équipe nationale a eu par le passé un lien fort avec bon nombre de joueurs. Ainsi Daniel Alves, Lionel Messi ou Lucas Hernandez, ont tous pour point commun d'avoir déclaré leur flamme pour l'équipe nationale. Mais dans les faits aucun d'entre eux n'a franchi le pas en tentant de défendre les couleurs de la sélection.

Lionel Messi (Argentine) 

De tous ces joueurs, il est sans conteste celui qui doit laisser le plus de regrets aux supporters espagnols. La star du FC Barcelone a fait ses gammes en Catalogne à l'âge de 13 ans, le football espagnol n'a plus aucun secret pour le quintuple Ballon d'Or. Toutefois si ce dernier n'a jamais caché son amour pour l'Espagne, l'Argentine a toujour été sa priorité. «Il y avait des contacts informels avec l'Espagne, mais j'ai toujours voulu jouer avec l'Argentine», confiera même le principal intéressé.  

Lucas Hernandez (France) 

Fraîchement appelé par Didier Deschamps en vue des rencontres face à la Colombie (22 mars) et la Russie (27 mars), Lucas Hernandez aurait pu opter pour la sélection espagnole. La presse basque faisait état d'un intérêt réciproque. Mais finalement le principal intéressé a décidé de rejoindre le groupe France. 

Daniel Alves (Brésil) 

Et si Dani Alves avait opté pour la sélection espagnole ? L'idée a en tout cas déjà germé dans la tête du principal intéressé. Le latéral droit du PSG s'exprimait sans détour il y a quelques années, au sujet de son amour pour la Roja. "Je serai fier de jouer pour l'Espagne", clamait-il. Nul doute que le détenteur de huit Liga avec le FC Barcelone aurait pu rendre de grands services à l'Espagne. 

Jeffrén Suárez (Venezuela) 

Passé par le FC Barcelone (2006-2011), l'attaquant vénézuélien qui évolue désormais au sein du club suisse du Grasshopper de Zurich,possède la double nationalité. Il a été champion d'Europe U19 avec l'Espagne en 2006 mais à la surprise générale, ce dernier a opté pour la sélection vénézuélienne en 2015. Son avenir semblait pourtant tout tracé avec la Roja. 

Rafinha (Brésil) 

Révélé assez tard en Espagne, Rafinha n'est plus un étranger en terre basque. Prêté par le FC Barcelone à l'Inter Milan au cours du mercato hivernal, le défenseur de 25 ans a déjà songé à l'Espagne avant de choisir le Brésil avec lequel il peine à s'imposer (2 sélections). Alors que la Roja lui tendait les bras dans les catégories jeunes (U19), ce dernier a préféré décliné les avances de la sélection. 

Aymeric Laporte (France)

Beaucoup plus populaire en Espagne qu'en France, Aymeric Laporte qui évolue aujourd'hui à Manchester City voue un amour particulier à ce pays, dont il se sent proche. La presse espagnole a évoqué à plusieurs reprises un intérêt réel des dirigeants de la Fédération Espagnole de Football à son égard, sans que celui-ci ne donne suite. Depuis le défenseur central ne s'est pas imposé en Bleu (3 convocations, 0 sélection) et espère gagner la confiance du sélectionneur Didier Deschamps.  

Gonzalo Castro (Allemagne)

Gonzalo Castro, allemand de naissance, a également des origines espagnoles. Très vite le choix s'est posé pour le latéral droit de 30 ans. Considéré par le passé comme un grand espoir, le joueur avait au départ donné sa préférence à l'Espagne, au sein des catégories jeunes, avant de rallier l'Allemagne des années plus tard.  

Fernando Amorebieta (Venezuela)

L'Espagne n'a pas vraiment de secret pour lui. Fernando Amorebieta a passé plusieurs saisons en Liga (2003- 2016), avant d'effectuer un bref retour (2016-2017). Le défenseur central qui possède la double nationalité (vénézuélienne et espagnole) a effectué ses premières classes avec l'Espagne chez les équipes jeunes avant de rejoindre les rangs de l'équipe nationale du Venezuela de manière définitive.