Messi suspendu trois mois après avoir accusé la Conmebol de "corruption"

COPA AMERICA – La Conmebol a suspendu Lionel Messi trois mois après ses déclarations à l’issue d’Argentine-Chili où il accusait les dirigeants de la confédération de "corruption ".

Messi suspendu trois mois par la Conmebol

Le couperet est tombé pour Lionel Messi. Et il est lourd. Le capitaine de la sélection d’Argentine a été suspendu par la Confédération sud-américaine de football (Conmebol) trois mois, soit 90 jours, de sélection nationale après avoir accusé cette dernière de "corruption" après son expulsion face au Chili lors du match pour la troisième place lors de la dernière Copa America.

Dans le communiqué rendu public sur le site de la Conmebol dans la nuit de samedi à dimanche, il est indiqué que Messi est suspendu de rencontres officielles et de matches amicaux avec sa sélection nationale. Il manquera les rencontres amicales face au Chili, au Mexique et l'Allemagne cet automne.

"On en a marre (...) de la corruption, des arbitres et de tout ce qui gâche le spectacle"

La suspension du joueur de Rosario prend effet à partir du 2 août. La Fédération argentine de football (AFA) a une semaine pour faire appel de cette décision. Messi a également reçu une amende de 50 000 dollars.

Irrité par son expulsion, conséquence d’un début d’échauffourée avec Gary Medel lors d'Argentine-Chili, le joueur du FC Barcelone s’était lâché comme jamais en zone mixte de l'Arena Corinthians de Sao Paulo. "Je ne suis pas venu (à la remise des médailles) pour une série de raisons. Parce qu'on ne doit pas faire partie de cette corruption, de ce manque de respect", avait-il lâché. "On en a marre (...) de la corruption, des arbitres et de tout ce qui gâche le spectacle."

Vidéos associées

News associées