Dans l'actualité récente

Monaco évite la défaite de peu face à Guingamp

Voir le site Téléfoot

Kylian Mbappé - AS Monaco
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-08-13T08:01:33.030Z, mis à jour 2016-08-13T08:01:34.049Z

Mené 2 à 0 face à Guingamp, Monaco est revenu de l'enfer pour signer le nul grâce à la superbe entrée de Bernardo Silva (2-2). A quelques jours du choc face à Villarreal, le Portugais a montré qu'il pouvait être décisif.

Leonardo Jardim n’a toujours pas trouvé la formule pour lancer une saison par une victoire à domicile. Face à Guingamp, vendredi soir, son équipe a même frôlé la correctionnelle en étant menée 2 à 0 à la mi-temps. Mais c’était avant l’entrée de Bernardo Silva.

Toujours aussi fébrile en défense

L’AS Monaco a, actuellement, beaucoup trop de problèmes défensifs pour viser très haut. Ces errements se sont vus pendant la préparation et - un peu moins - face à Fenerbahçe, et ils n’ont pas été gommés pour l’ouverture du championnat. A la lecture du score à la mi-temps (2-0 pour Guingamp), on ne voyait pas comme ces Monégasques fébriles malgré leur maîtrise du ballon auraient pu inverser la tendance. Ils ont craqué une première fois grâce à un but extraordinaire de Moustapha Diallo (29e) sur une passe signée Jimmy Briand, puis après une perte de balle de Kylian Mbappé, 19 ans, rondement menée par leurs adversaires jusqu’à la deuxième réalisation signée Privat (37e). Quelque peu bougée physiquement, l’ASM ne pouvait rien face à des Guingampais aussi libérés et opportunistes.

L’entrée de Bernardo Silva a tout changé

Un fait de match s’est alors transformé en véritable tournant à l’arrivée. Victime d’un choc tête contre tête à la 41ème minute préfigurant une commotion cérébrale (son pronostic vital n’est pas engagé), Kylian Mbappé a cédé sa place à Bernardo Silva, encore un peu juste pour tenir toute une rencontre dixit son entraîneur. Et le Portugais a fait la chanson aux hommes d’Antoine Kombouaré. Il a d’abord provoqué un penalty transformé par Fabinho pour la réduction du score (71e). Il s’est également chargé lui-même d’égaliser grâce à une merveille de passe de Dirar (84e). Sans lui, Monaco n’aurait sans doute pas remonté une telle pente. Avec lui, le club du Rocher s’est sorti d’un sacré traquenard à Louis-II, à quelques jours d’un choc capital.

Rendez-vous mercredi

Monaco avait peut-être la tête ailleurs. Car, mercredi, l’ASM jouera une grosse partie de sa saison : le barrage aller à Villarreal comptant pour une qualification en Ligue des Champions. Le duel s’annonce âpre et compliqué, mais avoir trouvé les ressources pour remonter un score défavorable pourra lui servir. Et, avec un Bernardo Silva revenu à son meilleur niveau après sa blessure, tout est possible. Même les rêves les plus beaux.