Dans l'actualité récente

Monaco et Falcao enfoncent un peu plus le Lille de Bielsa

Voir le site Téléfoot

Falcao célèbre son but contre Marseille
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-09-23T07:47:04.248Z, mis à jour 2017-09-23T07:47:23.586Z

Grâce notamment à un doublé de Falcao, Monaco a étrillé le LOSC chez lui. L'équipe de Bielsa ne compte que cinq points après sept journées.

Monaco a signé une nouvelle victoire écrasante en allant s'imposer sur la pelouse du LOSC de Marcelo Bielsa. Radamel Falcao a encore inscrit un doublé.

Aïe

On ne sait pas trop où va Lille mais, pour le moment, c'est droit dans le mur. Si Marcelo Bielsa a rappelé avec insistance cette semaine qu'il ne quittera pas le club nordiste même en cas de lutte pour le maintien, ses hommes n'ont pas répondu à ses ambitions, vendredi soir, face à Monaco. Ils ont même pris une gifle devant leur public face à une équipe autrement mieux construite et sûre de ses forces malgré les nombreux départs l'ayant touchée cet été. Dépassés dans tous les compartiments du jeu, les Lillois en ont encaissé quatre.

Falcao ne descend toujours pas de son nuage

Radamel Falcao illustre le début de saison excellent de Monaco (en oubliant le couac à Nice). Le Tigre, plus efficace encore que lors de son prime à Porto, a sorti les griffes au stade Pierre-Mauroy, inscrivant déjà ses 10e et 11e buts de la saison en sept sorties. Personne n'avait atteint ces statistiques ces quarante dernières années. Impliqué dans 57 % des réalisations de l'ASM depuis août, le Colombien a validé le succès face à Lille après l'ouverture du score signée Jovetic (24e) et le but de Ghezzal (30e). Il a d'abord parfaitement repris une frappe de Lopes repoussée par Maignan (48e) puis a inscrit un penalty consécutif à une faute de Kouané sur Jorge (73e). "Même le Falcao de Porto ne marquait pas autant" a plaisanté l'intéressé.

Bielsa est inquiet

"C'est un match où on a été dépassés à tous les niveaux. A aucun moment on n'a pu se hisser à la hauteur de l'adversaire. Sa supériorité était évidente. N'importe quelle explication que je donnerais n'aurait pas de substance" concédait Marcelo Bielsa après le coup de sifflet final, ajoutant, lucide, "Il est impossible de ne pas être inquiet. Je me sens responsable de la situation". A l'opposée, Monaco peut sourire : il revient provisoirement à hauteur du PSG au classement et prépare parfaitement la réception de Porto en Ligue des Champions (mardi).