Monaco - Jardim : " les Français sont nationalistes "

Voir le site Téléfoot

error
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2014-10-13T09:47:00.000Z, mis à jour 2014-10-13T09:51:17.000Z

Leonardo Jardim n'est pas épargné par les critiques depuis son arrivée sur le banc de l'AS Monaco. L'entraîneur portugais s'est défendu dans les colonnes de L'Equipe, considérant que les Français sont plus durs avec les étrangers.

Seulement 13e de Ligue 1 après neuf journées, Leonardo Jardim connaît des débuts compliqués à la tête de l'AS Monaco. Le technicien portugais semble avoir du mal à trouver ses marques dans le championnat français, et vit mal les critiques dont il fait l'objet. Au point de livrer ses états d'âme au journal L'Equipe.

Plus facile de critiquer un Portugais ?
Leonardo Jardim est apparemment agacé par les critiques. L'entraîneur de Monaco avance même une explication cinglante : « Quand ça ne gagne pas, les gens visent l'entraîneur, c'est partout pareil. Et quand c'est un coach portugais peu connu, c'est plus facile. On ne me connaît pas ici mais, vous savez, au Portugal, les entraîneurs français ne sont pas très connus non plus. Moi, je connaissais qui ? René Girard et Laurent Blanc. Demandez-moi qui entraînait l'OM et Bordeaux l'an passé, je n'en sais rien. »

« En France, les gens sont nationalistes »
Le technicien portugais de Monaco insiste sur ce qu'il pense être un mal français : « Savez-vous qui entraîne Guimaraes ou Braga ? On regarde d'abord son pays, c'est normal. Mais j'ai l'impression qu'en France, les gens sont nationalistes. Ils défendent beaucoup leurs compatriotes, moins les étrangers. » Leonardo prend l'exemple de Joao Moutinho, autre Portugais peu épargné par les critiques : « En France, dès qu'un étranger arrive, on attend qu'il marque et fasse des passes décisives. Moutinho ne fait ni l'un ni l'autre, il est un deuxième milieu depuis toujours, comme Kondogbia. Ce n'est ni James, ni Fekir, ni Pastore, ni Ben Yedder. Ce n'est pas un joueur de passes, de surface et de décision. »

« Je resterai le temps de mon contrat »
Clairement, Leonardo Jardim encaisse de moins en moins bien les critiques, et il n'a pas forcément envie de prolonger son aventure à l'AS Monaco : « Je pense que je resterai le temps de mon contrat, deux ans. Mais la vie est bizarre. Comment parler du futur ? » D'autant que si ses résultats ne s'améliorent, il se pourrait que l'entraîneur portugais soit tout simplement remercié par ses dirigeants avant la fin de son contrat.

Leonardo Jardim espère encore réussir à décrocher le podium cette saison avec l'AS Monaco. Une mission qui paraît extrêmement compliquée désormais.