Dans l'actualité récente

Monaco n’est pas tombé dans le piège toulousain et attend Nice-PSG

Voir le site Téléfoot

troisième but de Kilian Mbappé contre Borussia Dortmund
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-04-29T17:15:53.169Z, mis à jour 2017-04-29T17:36:02.307Z

L'AS Monaco est parvenue à s'imposer contre des Toulousains dominés, solides et efficaces. La pression est maintenant du côté du PSG, condamné à s'imposer à Nice.

Mené 1 à 0 peu après la pause contre le cours du jeu, Monaco s’est appuyé sur son immense potentiel offensif pour renverser la vapeur avec la manière et signer une nouvelle victoire en Ligue 1. Elle le rapproche toujours un peu plus du titre.

Un nouveau record

23 : durant les quarante-cinq premières minutes, Monaco a effectué 23 centres (40 au total). Cette statistique, synonyme de record en Ligue 1 cette saison, résume à elle seule le calvaire vécu par Toulouse à Louis II samedi après-midi. La domination fut réellement totale pour les hommes de Leonardo Jardim, qui avaient des espaces pour s’exprimer et qui pouvaient profiter du manque de sérieux dans les relances adverses. Acculé dans son camp, le Téfécé n’a fait que subir mais a plutôt bien défendu. Car l’écrasante artillerie monégasque, maîtresse du jeu, n’a jamais su trouver la mire avant l’entrée aux vestiaires, soit parce que Lafont était vigilant, soit parce que certaines actions manquaient de précision ou étaient trop stéréotypées.

Toulouse ouvre le score

Pour autant, c’est bel et bien Toulouse qui a ouvert le score sur sa première action de la seconde période. Avec beaucoup de réussite, Toivonen est venu ajuster Subasic (46e), pensant calmer les ardeurs de l’ASM. Sauf que son but a eu l’effet inverse. D’un coup, d’un seul, les Monégasques ont fait grimper leur implication d’un cran supplémentaire et l’égalisation pleine de rage de Glik sur un service millimétré de Moutinho résume assez bien ce constat (49e). Les leaders au classement n’ont pas eu le temps de douter. On pourrait même affirmer qu’ils n’ont pas voulu prendre le temps de douter. Passée la réalisation du défenseur polonais, le schéma attaque-défense a repris et c’est Mbappé qui a donné l’avantage aux siens suite à une mauvaise relance de Lafont (64e), alors que le gardien venait tout juste d’écœurer Falcao sur une tête à bout portant (62e). Maudit, le Colombien a également touché le poteau (79e) mais, quelques minutes auparavant, Lemar avait définitivement mis l’ASM à l’abri sur une attaque somptueuse : louche de Silva pour Mbappé, remise de la poitrine à la limite du hors-jeu pour Dirar, centre tendu pour Falcao au premier poteau, conclusion en second rideau d’un plat du pied gauche sans contrôle. 3-1, score final. Le tarif.

Le PSG a désormais la pression

À quelques jours d’une demi-finale bouillante face à la Juventus Turin, Monaco a donc fait le job pour battre des Toulousains qui avaient pourtant de bonnes raisons d’y croire après le but de Toivonen. C’est la huitième victoire de rang de l’ASM en Ligue 1 et elle lui permet de reprendre provisoirement trois points d’avance sur le PSG - avec toujours un match en moins - en mettant un coup de pression avant le choc face à Nice. On a surtout retrouvé un Monaco éblouissant et écrasant en seconde mi-temps, porté par des individualités fortes et un collectif qui vit très, très bien. On attend maintenant de voir ce que le très probable futur champion de France sera capable de faire face à la meilleure équipe italienne de ces dernières saisons. En tout cas, on a déjà hâte.