Monaco regagne des couleurs, Bordeaux s’enfonce

Voir le site Téléfoot

Gourvennec
Par Thomas Ravenel|Ecrit pour TF1|2017-12-13T10:12:29.437Z, mis à jour 2017-12-13T10:36:22.484Z

Si Monaco et Angers se sont sereinement qualifiés en ¼ de finale de la Coupe de la Ligue ce mercredi soir, Bordeaux a une fois de plus dû s’avouer vaincu.

Depuis son parcours plus que catastrophique et une élimination logique en Ligue des champions, l’AS Monaco s’est redonné quelques allures princières en enchainant deux victoires de rang, dont une en 1/8èmes de finale Coupe de la Ligue dans la soirée de mercredi. Angers a également validé son billet pour la suite de l’aventure, contrairement à Bordeaux qui continue de toucher le fond.

Un Monaco solide

Ces derniers temps, la défense du club de la principauté prenait l’eau de toutes parts par ses assaillants (ndlr, 14 buts concédés sur les 6 dernières rencontres avant de jouer contre Caen), mais face à Caen elle a su relever la tête, enfin ! En effet, en plus de voir sa cage inviolée lors des 1/8èmes de finale de la Coupe de la Ligue, l’AS Monaco s’est montré tout aussi efficace en attaque. A la demi-heure de jeu, Guido Carrillo profitait d’une passe millimétrée de Rony Lopes pour ouvrir le score. Alors qu’il ne restait plus qu’un quart d’heure à jouer, l’attaquant argentin cédait sa place au Tigre, Radamel Falcao. Falcao qui n’aura besoin que de neuf petites minutes pour se montrer indomptable et tromper la vigilance du portier de Caen, Brice Samba, d’une frappe enroulée du milieu de terrain. Score final 2-0 et un ticket validé pour les ¼ de finale.

Dans le même temps, Angers s’était imposé sur le plus petit des scores grâce à un but d’Angelo Fulgini juste au retour des vestiaires aux dépens de Metz dans un duel des lanternes rouges de Ligue 1.


Toulouse enterre un peu plus Bordeaux

Pas en grande forme ces dernières semaines avec une seule victoire sur ses 11 derniers matches, les Girondins de Bordeaux avaient sûrement l’espoir de se redonner un nouveau souffle en Coupe. Mais, une fois n’est pas coutume, les Bordelais ont de nouveau déçu et n’ont montré aucun signe encourageant pour la suite face à Toulouse. Les protégés de Jocelyn Gourvennec se sont inclinés après un but sur pénalty de Max-Alain Gradel (36e), largement évitable, et une tête imparable d’Ola Toivonen (53e) à bout portant.

Suite à cette victoire Pascal Dupraz, le coach du TFC s’est quant à lui montré rêveur pour la suite de la compétition et ce malgré quelques retours à la réalité dans son discours d’après-match : «  L'important ce soir, c'est bien sûr de se qualifier. Ça nous laisse dans nos rêves, ça fait pas de mal de rêver. Nous avons eu une entame de match très compliquée, on n'a pas réussi à aligner deux passes, on a eu de la chance de se reprendre. Notre équipe était en difficulté ces derniers temps, on va retenir la victoire même si on ne va pas se taper sur le ventre, c'est pas une performance aboutie. »