Dans l'actualité récente

Mondial 2018 : L'Italie et l'Espagne avec sérieux

Voir le site Téléfoot

Marco Verratti - Italie-France
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-11-12T23:09:18.573Z, mis à jour 2016-11-13T12:18:42.105Z

Larges vainqueurs du Liechtenstein (4-0) et de la Macédoine (4-0), l'Italie et l'Espagne mènent la danse dans le groupe G.

Pas de surprise ce samedi soir sur les terrains européens où Italiens et Espagnols, notamment, ont assis leur autorité.

L'équipe type des étrangers qui auraient pu jouer pour l'Espagne

Le suspense reste entier

A ce rythme-là, Espagnols et Italiens joueront leur billet pour la Russie à la différence de buts générale. Vainqueurs appliquées des modestes Liechtenstein et Macédoine ce samedi (4-0), lors du quatrième match de qualifications pour le Mondial 2018, les sélections de Lopetegui et de Ventura partagent la tête du groupe G avec dix points au compteur. Un point seulement devant Israël, large vainqueur en Albanie (3-0). A ce jour, l'Espagne avec une différence de +14 compte une marge confortable sur la squadra azzura (+7).

Silva emmène l'Espagne

Avec un David Silva capitaine et une équipe largement remaniée, la Roja a pris son temps pour prendre la mesure de la Macédoine, toujours à la recherche de son premier point. A défaut, les Macédoniens n'ont pas été loin d'inscrire leur cinquième but dans la compétition dans le premier quart d'heure mais De Gea veillait. Passés ces frayeurs, les Espagnols trouvaient la faille avant la pause (csc Velkovski, 37e) et pouvaient dérouler par la suite. S'appuyant sur une énorme possession,  Vitolo inscrivait le but du break peu après l'heure de jeu, après un centre de Silva (2-0, 63e). Une forme de justice puisque l'ailier de Séville et le meneur de City étaient les deux meilleurs joueurs sur le terrain. Carvajal et  Monreal ne s'en tiraient pas trop mal non plus, et le premier a offert au second le but du 3-0 (84e), avant qu'Aduriz y aille de sa réalisation (4-0, 85e).

Belle soirée pour Belotti

L'Italie avait moins de temps à perdre à Vaduz, capitale du Liechtenstein. Portée par l'attaquant du Torino, Andrea Belotti (22 ans), les joueurs de la Nazionale ont enquillé quatre buts au cours de la première période. Une performance loin d'être anecdotique puisqu'il faut remonter au 24 janvier 1987 pour trouver trace d'un tel allant. Belotti, donc, fut le grand artisan de ce succès. Double buteur (11e et 44e), il s'est aussi mué en passeur pour le second but de la soirée signé Immobile. Candreva à la 32e est le troisième buteur italien.

Les résultats de la 4e journée

Groupe G : Espagne - Macédoine : 4-0; Liechtenstein - Italie : 0-4; Albanie - Israël : 0-3.

Groupe D : Géorgie -Moldavie : 1-1; Autriche - Irlande : 0-1; Galles - Serbie : 1-0.

Groupe I : Turquie - Kosovo : 2-0; Croatie - Islande : 2-0; Ukraine - Finlande : 1-0.