Mondial 2018: les 32 nations se partageront 344 millions d'euros

Voir le site Téléfoot

Trophée de la Coupe du Monde
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-10-27T16:11:09.173Z, mis à jour 2017-10-27T16:11:10.244Z

La FIFA a pris la décision d'augmenter la dotation globale de 12% pour la prochaine Coupe du Monde. En 2018 en Russie, les 32 sélections se partageront la somme de 344 millions d'euros.

Sans surprise, la dotation globale pour la prochaine coupe du Monde en Russie sera en nette hausse. Une augmentation fixée à 12% par la FIFA.

33 millions pour le champion du monde

Réuni à Calcutta en Inde en marge du Mondial des moins de 17 ans, le comité exécutif de la FIFA a donc pris cette décision d'augmenter la dotation globale de 12%, ce vendredi. Les 32 sélections qui seront en Russie pour la prochaine Coupe du Monde en 2018 se partageront la somme de 344 millions d'euros. Le champion du monde aura le droit à 33 millions d'euros. Le vice-champion en touchera 24 millions, le troisième 21 millions et le quatrième 19 millions. En cas d'élimination en phase de poules, une sélection touchera malgré tout 7 millions d'euros, les huitièmes de finaliste 10 millions et les quarts de finaliste 14 millions.

Les Bleus avaient touchés 12M€ au Brésil

Au Brésil, le "prize money" s'élevait à 308 millions d'euros et les champions du monde allemands étaient repartis avec la somme de 30 millions d'euros. 21,5 millions pour le finaliste (l'Argentine), 19 pour le troisième (les Pays-Bas) et 17 pour le quatrième (le Brésil). En échouant au stade des quarts de finale (0-1 contre l’Allemagne), Antoine Griezmann et l’équipe de France étaient repartis du Brésil avec un petit pactole de 12 millions d’euros. Cette année-là, l'instance internationale du football avait également dédommagé les sélections à hauteur de 1 million d'euros, pour leurs frais de préparation.