Mondial 2018 : le Pérou arrache le dernier ticket, voici les 32 qualifiés

Voir le site Téléfoot

Jefferson Farfan - Pérou
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-11-16T10:30:08.895Z, mis à jour 2017-11-16T11:21:16.831Z

L'ultime barrage pour la Coupe du monde 2018 a tourné en faveur du Pérou face à la Nouvelle-Zélande (2-0) mercredi. Les 32 pays qualifiés pour le rendez-vous international sont désormais connus. Et les quatre chapeaux sont définis, à deux semaines du tirage au sort.

Et un dernier qui nous font 32 ! Ça y est, c'est fait. Les 32 pays qui participeront à la Coupe du monde 2018 en Russie (14 juin-15 juillet) sont connus. Après la victoire de l'Australie contre le Honduras (3-1), il ne restait plus qu'un ticket à distribuer. Et c'est le Pérou qui l'a arraché contre la Nouvelle-Zélande mercredi.

Jour de liesse et jour férié au Pérou, pays qui attendait ça depuis 1982 !


Après le nul (0-0) lors du barrage aller à Wellington entre le représentant de l'Océanie et le 5e des éliminatoires d'Amérique du Sud, le match retour s'est tenu à Lima. La rencontre, arbitrée par le Français Clément Turpin, a tourné en faveur des locaux. Face à leur public, les Péruviens ont frappé les premiers grâce à l'ancien milieu offensif du PSV Eindhoven et de Schalke 04 Jefferson Farfan, âgé de 33 ans. Celui qui joue depuis bientôt un an au Lokomotiv Moscou a montré la voie d'un tir imparable (27e). En seconde période, le défenseur Christian Ramos a fait le break sur corner (65e). Les Néo-Zélandais ne s'en sont jamais remis.

Pour le Pérou, ce 15 novembre fera date. Le pays a bien fêté cette première qualification pour la phase finale de la Coupe du monde depuis celle de 1982. "Merci, les guerriers, de nous donner ce bonheur", a écrit sur Twitter le président Pedro Pablo Kuczynski. Ce jeudi 16 novembre est jour férié au Pérou. La Coupe du monde 2018 sera la seconde d'affilée sans représentant de l'Océanie, l'Australie étant officiellement rattachée à la Confédération d'Asie. Les All Whites de Nouvelle-Zélande ne rééditent pas leur performance de 2010 (victoire en barrage contre Bahreïn). Comme en 2014, ils échouent face à un pays d'Amérique (Mexique en 2014 et donc Pérou en 2018).

La France dans le chapeau 1, l'Espagne dans le chapeau 2...


Avec la qualification du Pérou, le programme des festivités de juin et juillet 2018 se précise. Les quatre chapeaux sont connus. Le tirage au sort aura lieu le 1er décembre à Moscou. Les équipes ont été réparties en fonction de leur position respective au classement Fifa d'octobre 2017.

Ainsi, dans le chapeau 1, on retrouve l'Allemagne (1), le Brésil (2), le Portugal (3), l'Argentine (4), la Belgique (5), la Pologne (6) et la France (7). Comme le veut la coutume, le pays organisateur est aussi dans ce chapeau. Cependant, petite particularité : la Russie est dans le chapeau 1 tout en ayant le moins bon classement Fifa parmi les 32 nations qualifiées (65).

Du beau monde se trouve aussi dans le chapeau 2, avec en premier lieu l'Espagne. La Roja est dans ce chapeau car elle est juste derrière la France au classement Fifa (8 contre 7). On trouve aussi de gros clients comme l'Angleterre et l'Uruguay. Le Pérou, dernier qualifié, s'y invite aussi car il pointe au 10e rang au classement Fifa. Il envoie ainsi le Danemark dans le chapeau 3, où on trouve trois des cinq équipes africaines : la Tunisie, l'Egypte et le Sénégal. Enfin, dans le chapeau 4, celui des équipes avec les moins bonnes cotes, le titre de pays "petit Poucet" revient à l'Arabie saoudite (63).

Chapeau 1


Russie, Allemagne, Brésil, Portugal, Argentine, Belgique, Pologne, France

Chapeau 2


Espagne, Pérou, Suisse, Angleterre, Colombie, Mexique, Uruguay, Croatie

Chapeau 3


Danemark, Islande, Costa Rica, Tunisie, Egypte, Sénégal, Iran

Chapeau 4


Serbie, Nigeria, Australie, Japon, Maroc, Panama, Corée du Sud, Arabie saoudite