Mourinho a dormi à l'aéroport à cause de la neige

Voir le site Téléfoot

News Mourinho
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2010-12-29T15:50:00.000Z, mis à jour 2010-12-29T15:50:00.000Z

Jose Mourinho, l'entraîneur du Real Madrid, a été bloqué par la neige à New York. Passant plus de 15 heures dans les couloirs d'un terminal de l'aéroport Kennedy, le Special One a cependant bien entraîné ses joueurs ce mercredi.

Jose Mourinho a repris l'entraînement avec le Real Madrid mercredi matin. Il revient juste de New York, où il a passé une nuit à l'aéroport, bloqué par la neige.



Jose Mourinho a dormi à l'aéroport cette nuit. Coincés pendant plus de 15 heures dans les couloirs d'un terminal de l'aéroport Kennedy de New York, l'entraineur du Real Madrid et sa famille n'ont pas été épargnés par les conditions météorologiques dantesques qui frappent les Etats-Unis. Victime de la neige tombée en abondance, le Special One est finalement arrivé à Madrid, mais sans le sourire.



Mercredi, Jose Mourinho a retrouvé son équipe pour la première séance d'entraînement du Real Madrid. Six joueurs, dont Ronaldo, Xabi Alonso et les deux Diarra manquaient à l'appel. Sorti de l'enfer de la neige de New York, le Special One a donc sans doute eu plus de temps pour réfléchir à l'avenir de deux de ses joueurs importants : Gonzalo Higuain et Kakà. L'un risque de passer sur le billard, l'autre doit retrouver une place dans l'effectif de Mourinho après son retour de blessure.



Au mois de janvier, Jose Mourinho a en tout cas l'occasion de renforcer son groupe. Comptant sur Karim Benzema pour figurer à la pointe du Real Madrid et aux côtés de Ronaldo, le technicien portugais devra férocement batailler pour acquérir un attaquant supplémentaire. L'éventuelle arrivée de Fernando Llorente, recommandée en personne par le sélectionneur espagnol Vincente del Bosque, pourrait rassurer le Special One.


Jose Mourinho a fini 2010 dans les couloirs d'un terminal d'aéroport. Il commence janvier 2011 avec deux priorités : être aussi compétitif qu'en 2010, et s'offrir les services d'un attaquant de classe mondiale supplémentaire.