Dans l'actualité récente

Mourinho, Cristiano Ronaldo et le Real Madrid n'abandonnent pas

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Benjamin KHALDI|Ecrit pour TF1|2011-05-05T18:46:00.000Z, mis à jour 2011-05-05T18:47:39.000Z

Alors que Manchester United a rejoint hier soir le FC Barcelone en finale de la Ligue des Champions, le Real Madrid continue de contester l'élimination en demi-finale.

Distancé en championnat, éliminé mardi soir de la Ligue des Champions, Madrid se prépare à une fin de saison tranquille, presque sans enjeu. Même si la saison a été marquée par une victoire en Coupe du Roi face au même ennemi catalan, cette tranquillité n'est pas du goût de tout le monde...




Hier, c'est Iker Casillas qui revenait encore une fois sur la demi-finale face à Barcelone, en s'en prenant lui aussi aux arbitres. El Pais annonce d'ailleurs aujourd'hui que Karim Benzema aurait été oublié par José Mourinho mardi soir parce qu'il avait osé épargner l'arbitrage en conférence de presse.Cristiano Ronaldo, et son entraineur,eux, n'ont pas poussé plus loin leurs attaques. Ils se sont contentés, lors de leur passage à l'aéroport de Barcelone, d'un geste équivoque, censé dénoncer le « vol » commis par l'ennemi catalan.





Le 28 mai, les Madrilènes seront les premiers supporters de Manchester, adversaire de Barcelone en finale de la Ligue des Champions. Cristiano Ronaldo espère sans doute que ses anciens coéquipiers vengeront l'élimination madrilène et la finale de 2009, à laquelle il avait participé. José Mourinho, lui, offrira quelques conseils à Alex Ferguson sur la façon de battre la machine catalane.




Mais si Barcelone a dominé Madrid cette saison en championnat et en Ligue des Champions, la saison prochaine s'annonce ouverte. José Mourinho entamera sa deuxième saison à la tête de la maison blanche, et le Real devrait animer le marché des transferts. Le portugais espère ainsi attirer le gunner Cesc Fabregas, formé au FC Barcelone, et une première offre de 40 millions d'euros aurait été formulée. Côté catalan, les choses sont encore très calmes, même si l'Inter de Milan souhaiterait ardemment faire de Pep Guardiola son entraineur pour la saison prochaine, ce qui reste improbable.


Barcelone a peut être gagné les dernières batailles, mais Madrid et Mourinho n'ont pas encore perdu la guerre.