Mythes Téléfoot : Josip Simunic, l'homme qui écopa de trois cartons jaunes dans le même match en Coupe du Monde

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-05-30T10:47:00.000Z, mis à jour 2014-05-30T10:57:04.000Z

Dans sa rubrique Mythes Téléfoot, la rédaction raconte un événement, un fait, un joueur, une compétition, un moment d'histoire, et le démystifie. A deux semaines du coup d'envoi de la Coupe du Monde, Téléfoot.fr a choisi de vous faire (re)découvrir une scène historique qui a eu lieu en Allemagne, lors du Mondial 2006. Dans un même match, Josip Simunic a écopé de trois cartons jaunes, avant de finalement quitter le terrain.

Si des buts de légende font l'histoire de la Coupe du Monde, comme ceux inscrits par Maradona en 1986 contre l'Angleterre, il est des événements pas moins remarquables. En 2006, après une phase de qualification rondement menée, première du groupe 8 devant la Suède, la Croatie obtient son billet pour la Coupe du Monde, qui a lieu en Allemagne. Pour la troisième fois de son histoire elle dispute le Mondial.

Un début de Mondial laborieux
En Allemagne, la Croatie écope d'un groupe assez relevé, avec le Brésil, l'Australie et le Japon. Si la Seleçao est la grande favorite, les Vatreni peuvent largement se qualifier. Pourtant, dès le premier match, l'équipe coachée par Zlatko Kranjčar s'incline 1-0 face au Brésil, sur une réalisation de Kaka. Lors du match suivant, les Croates ont l'occasion de se rattraper face au Japon, mais, là encore, tout n'est pas rose pour les coéquipiers de Luka Modric. Les deux équipes ne parviennent pas à se départager, et se quittent sur un score nul et vierge. La Croatie va alors jouer sa « finale » face à l'Australie pour tenter de rallier les huitièmes de finale. Mais, lors de ce match, un événement inattendu va écrire l'histoire du Mondial...

Josip Simunic, l'homme aux trois cartons jaunes
Face à l'Australie, la donne est simple pour Kranjcar, Simic, Kovac et consorts. Si la Croatie bat l'Australie, elle terminera à la deuxième place du groupe et accèdera donc aux huitièmes. Srna l'a très bien compris, et ouvre vite le score à la 2ème minute. Moore égalise pour l'Australie, avant que Kovac ne redonne l'avantage aux Yougoslaves. A la 79ème minute, Kewell remet les deux équipes à égalité. Mais plus que le score du match, 2-2, qui ne permettra pas à la Croatie de passer le premier tour, l'histoire retiendra l'incroyable succession de cartons jaunes infligés à Josip Simunic.

2006: Josip Šimunić, 36 today, is sent off by Graham Poll after earning his third yellow card against Australia. pic.twitter.com/20a9G7PiAC

— World Cup Photos (@WorldCupPhotos1) 18 Février 2014

A la 62ème minute du match, le joueur du Hertha Berlin se rend coupable d'un accrochage sur Cahill. Graham Poll n'hésite pas et sort la biscotte jaune. Dans le temps additionnel du match, à la 90ème, il écope d'un deuxième carton jaune pour contestation. Alors que l'homme en noir doit sortir le carton rouge, il ne sort que le jaune. Etrangement, personne ne bronche et Simunic parvient à continuer la rencontre. Quelques secondes plus tard, avant le coup de sifflet final, il est de nouveau coupable d'une faute, et l'arbitre sort un troisième carton jaune, puis finalement la biscotte rouge. Josip Simunic quitte le terrain, la Croatie est éliminée.

Graeme Poll gave Croatia's Josip Šimunić three yellow cards before eventually sending him off. (22nd June, 2006) pic.twitter.com/0ndE3Fat6d

— Football Memories (@Footy__Memories) 13 Novembre 2013

L'arbitre ne s'en remettra jamais
Mais qui est au fait Graham Poll, arbitre qui a officié durant cette rencontre ? En Angleterre, il était tout bonnement considéré comme un des meilleurs arbitres. Et pour cause, il avait une expérience conséquente de 26 ans : Euro 2000, Coupe du Monde 2002, finale de la Coupe UEFA en 2005 et Coupe du Monde 2006. L'homme en noir arbitrait également les rencontres les plus prestigieuses en Premier League. Sa carrière compte près de 1540 matches, le dernier étant un Derby County-West Bromwich, finale de play-off en mai 2007. S'il a donc continué d'arbitrer en Angleterre après son déboire lors de Croatie-Australie, il n'a plus jamais connu la ferveur de la scène internationale. Et pour cause, très marqué par son erreur, il a demandé lui-même à rentrer chez lui, et à ne plus jamais arbitrer de rencontres internationales. Après avoir arbitré deux matches lors du Mondial 2006, il était pourtant pressenti pour diriger la finale, compte-tenu de ses performances de haute voltige.

Dans un entretien, Graham Poll avait accepté de revenir sur l'incident : « Ce que j'ai fait était une grave erreur. Cela ne peut pas être contesté. L'erreur n'a pas été causée par une directive de la FIFA, et on ne m'a pas non plus demandé d'arbitrer de manière différente de quand j'arbitre en Premier League. Les lois du jeu sont très spécifiques. L'arbitre prend la responsabilité de ses actions sur le terrain. J'étais l'arbitre ce soir-là. C'était mon erreur, et je ne fuis pas devant mes responsabilités. »

Friday night. With Graham Poll. That is all. @Gareth_Davies09 @DavidAJComeau pic.twitter.com/ZPpHUDyonu

— James Booker (@JamesMBooker) 16 Mai 2014

Quant à Josip Simunic, il a continué de jouer avec la Croatie. Il en est d'ailleurs à 105 sélections. Mais malheureusement pour lui, il n'a pas été retenu pour la Coupe du Monde au Brésil. Lors du barrage face à l'Islande, il avait entonné un chant fasciste croate de la seconde guerre mondiale. La Fédération ne le lui a pas pardonné.