Dans l'actualité récente

Mythes Téléfoot : Le jour où la France gagna l'Euro 1984 grâce au récital de Platini

Voir le site Téléfoot

Michel Platini - France Euro 1984
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-07-17T14:42:00.000Z, mis à jour 2014-07-18T08:20:41.000Z

Dans sa rubrique Mythes Téléfoot, la rédaction raconte un événement, un fait, un joueur, une compétition, un moment d'histoire, et le démystifie. A l'occasion du trentième anniversaire de la victoire de l'Equipe de France à l'Euro 1984, nous avons décidé de vous faire (re)découvrir la compétition, avec des Bleus emmenés par un Michel Platini au sommet de sa forme. De bon augure pour l'Euro 2016 ?

Parc des Princes, 27 juin 1984. Devant 47 368 spectateurs, la France Balaie l'Espagne 2-0. Michel Platini soulève la Coupe, les Bleus remportent leur premier trophée majeur de leur histoire. « Un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre », comme dirait Charles Aznavour. Après une Coupe du Monde plus ou moins réussie par l'Equipe de France, tous les yeux sont déjà tournés vers l'Euro 2016, qui aura justement lieu dans l'Hexagone. Mais comme l'affirmait Winston Churchill, « plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur. » Retour sur la première gloire du football français.

Un statut de favori
N'ayant plus participé à l'Euro depuis 1960, date à laquelle elle l'avait organisé, l'Equipe de France aborde la compétition 1984 avec le statut de favori. Et pour cause, elle sort d'une Coupe du Monde rondement menée. En 1982, les Bleus se trouvent leur fameux « carré magique ». Michel Hidalgo, alors sélectionneur, compose son entrejeu en losange, avec Tigana, Genghini, Giresse et Platini. Avec ces quatre joueurs, l'EDF impressionne en Espagne, avant de s'incliner en demi-finale face à l'Allemagne, dans un match mémorable perdue lors de la séance de tirs au but. Les quatre fantastiques ont muri, et semblent évoluer à leur meilleur nouveau. Entre temps, Hidalgo lance Fernandez dans le grand bain, un footballeur capable de sublimer le milieu de terrain. A domicile, la France est donc favorite à la victoire finale, d'autant que l'Italie, récente championne du monde, n'a pas réussi à se qualifier.

En France, l'Euro 1984 voit huit équipes se disputer le titre, réparties dans deux groupes de quatre. Comme c'est encore le cas de nos jours, les nations s'affrontent dans un mini-championnat. Seule différence, une victoire ne rapporte que deux points. Les Bleus tombent dans le groupe A, en compagnie du Danemark, de la Belgique et de la Yougoslavie. Les deux dernières sélections ont participé au Mondial 1982 et sont affutées. Le groupe B est quant à lui composé de l'Espagne, la RFA, le Portugal et la Roumanie.

Des débuts sur les chapeaux de roues
Pour son premier match de la compétition, la France doit croiser le fer avec le Danemark. Au Parc des Princes, aucune équipe ne semble en mesure d'ouvrir le score. La rencontre est serrée, les joueurs tendus. Michel Platini va alors commencer un festival qui n'a toujours pas d'égal aujourd'hui. Suite à une frappe de Lacombe mal repoussée par le portier danois, Ivan Nielsen, Platini ouvre son compteur but dans la compétition. L'EDF remporte son premier match, mais devra compter sans Amoros pour la suite, expulsé. Pour sa deuxième rencontre, Hidalgo modifie quelque peu le onze de départ. Fernandez recule en défense, Genghini fait son retour dans le « carré magique ». Un choix payant, puisque les Bleus étrillent la Belgique 5-0. Platini est encore époustouflant et y va de son triplé. Giresse et Fernandez participent également au spectacle. Les Yougoslaves, déjà éliminés, retrouvent la France pour le dernier match de groupe. Malgré un faible enjeu, les tricolores assurent et s'imposent 3-2. L'homme du match est une nouvelle fois Michel Platini, qui inscrit un deuxième triplé, en 19 minutes.

France-Belgique 1984 à Nantes. Michel Drone Platini pic.twitter.com/lCGrVETU5y

— You Mer (@ucef79) 4 Décembre 2013

Au bout de la nuit

Dans l'autre groupe, un mini séisme a lieu. Le vice-champion du monde en titre et dernier vainqueur de l'Euro prend la porte. La RFA sort au premier tour. En demi-finale, les Bleus doivent affronter un surprenant Portugal. Ils s'en remettent comme souvent à un coup franc pour débloquer le compteur. A la 25ème minute, Domergue s'élance et trompe Bento. La suite de la rencontre est serrée, et alors que la France se voit déjà en finale, Jordao égalise. Lors de la prolongation, il faut des nerfs solides à la bande à Hidalgo pour arracher la finale. Et pour cause, ce sont les Portugais qui prennent d'abord l'avantage. Ce diable de Jordao s'offre un doublé et crucifie une nouvelle fois Bats. A la 114ème, Platini sert Domergue, qui inscrit sa deuxième praline de la rencontre. 2-2, on se dirige alors vers la séance de tirs au but. Mais à une minute de la fin du temps règlementaire, l'éternel Platini offre la qualification aux Bleus. La tension retombe à Marseille.

Michel Platini taking a free kick for France against Spain during the 1984 European Championships pic.twitter.com/FkBiPGQ1vo

— VintageFooty (@VintageFooty) 29 Janvier 2014

Dans la légende

Le 27 juin, l'Equipe de France retrouve le Parc des Princes. En finale, elle doit en découdre avec l'Espagne, qui s'est qualifiée aux tirs au but contre le Danemark. Le match est serré, et personne ne parvient à faire trembler les filets lors de la première période. Au retour des vestiaires, Michel Platini va montrer qu'il est bien un des meilleurs joueurs au monde. A la 57ème, il frappe un coup-franc. Vicieux, le cuir se faufile sous le ventre du portier espagnol. Arconada commet une faute grossière, le ballon franchit la ligne. Dans le temps supplémentaire, Bruno Bellone aggrave la mise. 2-0, le score n'évoluera plus. La France remporte sa première compétition. Plus généralement, il s'agit de la première victoire d'une équipe française dans un sport collectif. Quant à Michel Platini, il termine meilleur buteur de la compétition avec neuf pralines. Un record qui n'a toujours pas trouvé d'égal aujourd'hui. C'est donc logiquement qu'il remporte le Ballon d'Or® cette année-là.

Il y a 30 ans exactement, l'Equipe de France de Platini remportait l'Euro 1984, son premier titre majeur #FRA pic.twitter.com/TQ6Me04ZuP

— Coupe du Monde 2014 (@CM2014_) 27 Juin 2014

Il est de coutume d'affirmer que les toutes première fois ont toujours une saveur particulière. Pour la France, cette victoire marque un tournant dans son histoire footballistique. Il faudra tout de même attendre 14 ans pour voir les Bleus soulever un autre trophée majeur.

Michel Platini & France lift the European Championship in 1984 #LesBleus pic.twitter.com/GxgdjCqSwm

— VintageFooty (@VintageFooty) 1 Décembre 2013