Nantes-ASSE (0-0) : le nul qui n'arrange personne

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2014-11-23T15:31:00.000Z, mis à jour 2014-11-23T15:33:35.000Z

L'AS Saint-Etienne et Nantes se sont séparés par un match nul, ce qui n'arrange pas leur affaire dans leur course à la quatrième place. Les gardiens Riou et Ruffier ont été trop vigilants sur leur ligne.

Avant le vrai choc, dimanche soir, entre Bordeaux et Marseille, Nantes et Saint-Etienne, qui jouent une place européenne, ont partagé les points à la Beaujoire. Toujours au coude à coude au classement, l’un et l’autre ratent le coche de se retrouver provisoirement au pied du podium. Les Girondins les en remercient.

Score prévisible
Nantes et Saint-Etienne possèdent un point commun dont ils pourraient bien se passer : dans le top, aucune équipe n’a mis moins de buts qu’eux, 13 pour être précis. Leur assise défensive permet de jouer la quatrième place, mais pas forcément de rêver à mieux face aux artificiers du championnat (le PSG, l’OL et l’OM). Forcément, cela s’est ressenti dans leur affrontement, resté vierge au tableau d’affichage malgré les opportunités. Comme trop souvent, les Stéphanois ont pêché par manque de finition, à l’image du poteau de Monnet-Paquet, pourtant seul (25ème), après un beau mouvement de Hamouma. Quelques minutes auparavant, les Canaris auraient pu ouvrir le score si Ruffier ne s’était pas interposé (11ème).

Un match de gardiens
Si les attaquants n’ont pas brillé, dimanche, les gardiens y sont un peu, voire beaucoup, pour quelque chose. Après un premier gros sauvetage en première période, Ruffier a remis cela face à Shechter (55ème) puis Nkoudou (76ème). En face, Riou n’a pas démérité non plus, devant Gradel (88ème) puis Hamouma (90ème). Les hommes du match, ce sont eux et tant pis si le score en est resté là au final. Canaris comme Verts peuvent nourrir quelques regrets.

Statu quo au classement
A l’issue de la 14ème journée, Nantes compte un point de plus que l’AS Saint-Etienne. Les deux clubs restent englués à la cinquième et la sixième place, derrière les Girondins de Bordeaux. S’ils n’ont pas perdu depuis cinq matchs, les Vers restent sur trois nuls consécutifs à une heure où Rennes revient comme un boulet de canon (deux victoires de rang). Les hommes de Christophe Galtier vont donc commencer à regarder derrière avant de penser à la quatrième place.