Nantes ne résiste pas à Paris

Voir le site Téléfoot

Ibrahimovic lors de l'International Champions Cup 2015
Par Stéphane Renaux|Ecrit pour TF1|2015-09-26T17:21:39.869Z, mis à jour 2015-09-26T18:09:43.497Z

Le Paris Saint-Germain s’est logiquement imposé sur la pelouse du FC Nantes ce samedi, à l’occasion de la 8ème journée de Ligue 1 (1-4). Le triple champion de France en titre conserve la tête.

Le club de la capitale se sera réveillé en deuxième mi-temps pour prendre le dessus sur son adversaire. 

Bammou enflamme la Beaujoire 

Quatre jours avant son déplacement en Ligue des champions à Lviv pour affronter le Shaktior Donetsk, l’entraîneur du Paris Saint-Germain Laurent Blanc avait opté pour un turnover. Exit Maxwell, David Luiz, Motta, Matuidi et Cavani, respectivement remplacés par Kurzawa, Marquinhos, Stambouli, Pastore et Lucas. Une décision qui a coûté cher aux visiteurs, totalement absents lors de la première période. Au contraire des Canaris, récompensés de leur belle entame de match avec l’ouverture du score de la tête de Bammou, sur un centre de Rongier (11ème minute). L’ancien magasinier de la boutique de la capitale trouvait ensuite le poteau de Trapp, toujours de la tête (15ème).


Ibrahimovic se rapproche de Pauleta 

Une illustration de l’emprise des hommes de Michel Der Zakarian sur la bande à Zlatan Ibrahimovic. Dans une position assez décrochée lors du premier acte, Ibrahimovic était sur ce coup bien placé pour égaliser (48ème). En effet, sur un centre de Pastore côté gauche, Di Maria butait sur le défenseur Moimbé mais le Suédois marquait de près son 108ème but sous les couleurs parisiennes. L’attaquant n’est désormais plus qu’à une longueur d’égaler le record de Pauleta, meilleur buteur de l’histoire du club. 

Cavani, un classique 

À vingt minutes du terme, le Paris Saint-Germain prenait finalement l’avantage sur phase arrêtée. Frappé par la recrue argentine, Edinson Cavani, comme il aime le faire, coupait la trajectoire au premier poteau pour inscrire son sixième but en L1, confortant son statut de meilleur buteur du club et de joueur indispensable (73ème). Puis, c’était le tour de Di Maria de trouver le chemin des filets d’un lob sept minutes plus tard, sur une ouverture lumineuse de Javier Pastore. Le milieu de terrain, remplaçant mais toujours juste lorsqu’il évolue sur le terrain, donnait sur corner le quatrième but à Serge Aurier (ciseau du droit) dans le temps additionnel. Trop pour le FC Nantes qui concède un quatrième revers de suite. De son côté, le PSG gagne son deuxième match de la semaine et truste plus que jamais la première place avec 20 points.