Dans l'actualité récente

Nantes-PSG : ballade nantaise pour les Parisiens

Voir le site Téléfoot

error
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2013-08-25T20:03:00.000Z, mis à jour 2013-08-26T08:30:45.000Z

Le PSG l'a emporté à la Beaujoire face au FC Nantes (1-2). Une première victoire cette saison qui replace le club parisien à la huitième place du classement.

Le PSG, grâce à Cavani et Lavezzi, a empoché son premier succès cette saison sur la pelouse du FC Nantes.


Paris est lancé
C'est parti pour Paris ! Scotchés à un point en deux matches, les Parisiens ont profité de leur voyage à Nantes pour lancer la machine. Le test de la Beaujoire était important pour le PSG après deux premières sorties manquées (nul à Montpellier, 1-1, défaite au Parc face à Ajaccio, 0-1). Il l'était d'autant plus que l'OM (9 points) et, à un degré moindre, Monaco (7 points) pouvaient, après trois journées, prendre la poudre d'escampette. Dans l'urgence, les Parisiens ont imposé ce qu'il fallait de leur maîtrise technique pour prendre le meilleur sur de vaillants mais limités nantais.
Paris tout de suite dans le coup
Un match à deux visage puisque trente minutes durant, le PSG a joué face à une formation nantaise absente des débats. Une domination récompensée par un but de Cavani (1-0, 24e) sur un service impeccable d'Ibrahimovic. Il y aurait dû y en avoir plus d'un, ça leur aurait évité bien des tracas après. On pense notamment à cette première occasion ratée par Ibrahimovic (6e) et/ou repoussée par Riou. Après ? Après, ce fût le réveil du FC Nantes, régénéré par simple repositionnement des forces vives sur le terrain.
Des changements payants
Une égalisation au mérite (par Alex contre son camp) peu de temps après la reprise (1-1, 52e). Un deuxième but qui aurait pu suivre si Sirigu ne s'était pas littéralement envolé sur la tête de Bedoya (59e). Des idées mais pas de jambes pour les Nantais qui baissaient de pied par la suite. Les entrées en jeu bénéfiques de Lucas et Verratti faisaient alors la différence. C'est Lavezzi, sur une action enclenchée par Ibrahimovic, qui offrait une victoire méritée au PSG (1-2, 73e). Trois points au bonheur de Salvatore Sirigu : "On est content car c'est notre première victoire. Même en souffrant, on a réussi à prendre du plaisir. L'égalisation nantaise nous a fait penser que ce n'était peut-être pas encore notre jour mais finalement la fin nous a été favorable."

Lors de la prochaine journée, le PSG recevra Guingamp samedi 31 août à 17h.