Nasri d'Arsenal à Manchester ? Evra toujours chambreur

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-25T09:45:00.000Z, mis à jour 2011-05-25T09:59:33.000Z

Patrice Evra a pris le temps de commenter la rumeur qui envoie son compatriote Samir Nasri d'Arsenal à Manchester United. Et Evra continue de chambrer l'ex-Marseillais...

Hier, une rumeur surprenante a associé Samir Nasri et Manchester United. Son meilleur ennemi dans la cité Mancunienne, Patrice Evra, n'a pas tardé à réagir. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'Evra ne fait rien pour faciliter le transfert...


Patrice Evra, jamais avare de provocations, avait déclaré en 2009, après que Manchester ait éliminé Arsenal en demi-finales de la Ligue des Champions, « Ce soir, c'était onze hommes contre onze enfants ». Ce qui n'avait pas plu aux Gunners et à Nasri en particulier, qui avait séché violemment le latéral de United lors de la confrontation suivante entre les deux clubs. Lors du match aller de Premier League cette saison, les deux forts caractères s'étaient encore affrontés par presse interposée.




Au moment de commenter la rumeur d'une venue de Nasri auprès de l'Equipe, Evra a continué de se moquer d'Arsenal. A ses yeux, United évolue à un tout autre niveau: « Chaque année, tu joues pour gagner. C'est la culture de Manchester ». Le récent champion d'Angleterre se perd même dans ses comptes : « Je suis à Manchester United depuis cinq ans maintenant et je ne sais même plus combien j'ai remporté de trophées... Treize? Quinze? ». Il n'en a en fait gagné « que » 12, en comptant certains trophées plutôt anecdotiques.



En se montrant si condescendant, Patrice Evra risque fort de braquer Samir Nasri, et le « petit prince de Marseille » devrait être trop orgueilleux pour le rejoindre chez les Red Devils. Nasri voudra sans doute montrer à Evra qu'il peut « devenir roi » sans lui, dans le club d'Arsène Wenger. L'Alsacien a bien annoncé qu'Arsenal allait (enfin) animer le marché des transferts cet été, et le club Londonien devrait bien « jouer pour gagner » la saison prochaine...


Une chose est sûre, l'ambiance risque d'être plutôt fraîche entre Samir Nasri et Patrice Evra lors des prochains rassemblements de l'équipe de France. Un casse-tête de plus pour Laurent Blanc ?