Nasri fait son mea culpa

nasri-fait-mea-culpa-4345716
Après un dernier rassemblement en Equipe de France marqué par une fracture avec la presse, Samir Nasri est venu faire son mea culpa devant les journalistes.

Samir Nasri espère prendre un nouveau départ avec l'Equipe de France et assainir ses relations avec la presse après l'épisode malheureux du mois de septembre.


« Vous m'avez tué »

Critiqué pour ses prestations décevantes sur le terrain, Samir Nasri tient à préciser que la presse ne l'a pas épargné : « Vous m'avez tué. Si je décrochais, on me disait que j'étais trop bas, et si je me positionnais plus haut, on me disait que je ne faisais pas les efforts pour redescendre. Dès que je faisais quelque chose, vous me tombiez dessus. »


« Si je suis bon, vous écrirez que je suis bon »

Samir Nasri reconnaît cependant qu'il ne s'agissait pas d'un acharnement sur sa personne : « Quand l'ambiance est pesante, tu veux faire la guerre à tout le monde, mais tu te trompes. Je n'avais pas envie de parler parce que vous m'aviez descendu, mais ça ne marche pas comme ça. Je sais que si je suis bon, vous écrirez que je suis bon. »


« Rien n'est jamais acquis »

Conscient de ses prestations décevantes, Samir Nasri souhaite maintenant répondre sur le terrain : « En Equipe de France, rien n'est jamais acquis. Pour un joueur offensif, c'est important de marquer des buts et de faire des passes décisives. Si tu ne le fais pas, il ne faut pas être surpris de perdre sa place. »

Samir Nasri s'est livré à un mea culpa devant la presse, il doit maintenant convaincre Laurent Blanc sur le terrain.

News associées