Nasri-Gallas : le leader d'Arsenal prend le dessus !

Voir le site Téléfoot

Nasri régale les Bleus et Arsenal ! (21/11/2010)
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2010-12-14T15:32:00.000Z, mis à jour 2010-12-14T15:32:00.000Z

Samir Nasri et William Gallas ne sont pas amis. Les deux anciens coéquipiers d'Arsenal ne sont pas prêts de se resserrer la main. Dans les colonnes de France Football, le meilleur joueur français n'a pas mâché ses mots : " on ne s'aime pas et tout le monde le sait ".

Samir Nasri, héroïque à Arsenal, indispensable en équipe de France, a aujourd'hui une crédibiilté et une légitimité indiscutables. Dans le Gunner qui répond à Gallas, on peut voir l'éclosion d'un véritable leader !


Samir Nasri, le Gunner d'Arsenal élu meilleur français de l'année 2010 est revenu, dans France Football, sur son manque d'atomes crochus avec William Gallas: « Je ne suis pas un faux-cul. Quand je n'aime pas quelqu'un, je lui dis et je ne lui serre pas la main ». D'où son refus de serrer la main à son ancien coéquipier avec Arsenal et en Bleu, lors du dernier derby entre Arsenal et Tottenham, en novembre dernier.



« Ces deux-là ne passeront pas leurs vacances ensemble » nous dirait un illustre présentateur... En effet, « on ne s'aime pas et tout le monde le sait », confirme Nasri, remonté et n'ayant pas digéré les attaques de Gallas sur son prétendu caractère d' « enfant-gâté » irrespectueux en équipe de France. Ne pouvant « faire comme si de rien n'était », Nasri a même prévenu : « au match-retour, je ne lui serrerai toujours pas la main ».


Samir Nasri est entier et ne manie guère la langue de bois. Fort de ce caractère et de son talent, le Minot peut apporter beaucoup à ses coéquipiers : il sait où il va, il dit ce qu'il pense, et en plus, il est irréprochable dans et en dehors du terrain. Bref, Nasri a tout d'un leader. Et si Karim Benzema est la « pépite » de Laurent Blanc, alors Samir Nasri est un diamant brut que nul ne pourra façonner. Un atout majeur pour l'équipe de France !


Rayonnant, n'ayant pas sa langue dans sa poche, et donnant toujours tort à ses détracteurs de la plus belle des manières, Nasri a aujourd'hui, à 23 ans, la légitimité pour guider son club et les Bleus. Mais aussi, pour remettre à leur place ceux qui se mettront en travers de sa route.