Dans l'actualité récente

Nene, le "problème" du PSG ?

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Jean-Marie DUMAS|Ecrit pour TF1|2011-03-14T17:22:00.000Z, mis à jour 2011-03-14T17:26:36.000Z

Nenê était en colère hier. Agacé par ses propres prestations et piqué par les critiques de certains supporters ou joueurs du PSG, le Brésilien s'est érigé en victime : " je suis le problème ".

Nenê n'est pas au mieux. Avec le PSG, il ne marque plus et commence à s'impatienter. Son attitude sur le terrain en témoigne, mais ne plaît ni à ses coéquipiers ni à son entraîneur.


Nenê, le milieu brésilien du PSG traverse une période bien compliquée. Peu en jambes et en panne de buts, il ne fait plus vraiment l'unanimité parmi les supporters et même dans l'esprit de son entraîneur, Antoine Kombouaré. Agacé d'avoir été trop souvent pointé du doigt depuis le mois de janvier, Nenê s'est donc exprimé, seul, devant les médias, à l'issue du match nul contre Montpellier (2-2) : « Moi j'ai été nul. Avant, j'étais la solution de l'équipe, maintenant, je suis le problème ».



En première partie de saison, Nenê était sans aucun doute le meilleur joueur du PSG. Véritable chouchou des Parisiens en début de saison, avec à son compteur 13 buts en Ligue 1, le Brésilien avait même suscité l'émotion et obtenu le soutien de tous, joueurs, dirigeants et fans du PSG, lorsqu'il avait appris sa non-sélection avec l'équipe du Brésil. Depuis, Nenê n'est plus le même et n'a inscrit aucun but en 2011. Une déception que même sa passe décisive pour Hoarau hier soir n'effacera pas.

Frustré et moins en confiance, Nenê est un peu plus tendu. Hier, il était même doublement en colère : en colère contre lui-même, mais aussi contre l'entraîneur du PSG. Selon Le Parisien, une altercation aurait éclaté entre les deux hommes dans les vestiaires, au moment de la pause. Le coach Kanak, suivi de certains joueurs, n'apprécierait que peu les râleries de son joueur, toujours très démonstratif lorsqu'il reproche à ses coéquipiers de ne pas lui donner assez le ballon...


S'il n'est pas question d'une « affaire Nenê », ni même d'une crise du vestiaire au PSG, en tout cas le match nul concédé à Montpellier et les tensions palpables ne témoignent pas d'une grande sérénité. Il va falloir remobiliser tout le monde pour bien aborder cette semaine bien chargée.