Mercato / Le Lokomotiv Moscou a renoncé à recruter Neymar il y a une décennie

Voir le site Téléfoot

RTS1LE4D
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2018-02-08T18:50:07.435Z, mis à jour 2018-02-09T08:51:21.313Z

Dans un entretien donné à Sport-Express, Nikolai Naumov, l’ancien président du Lokomotiv Moscou, a expliqué que le club russe avait renoncé à recruter le Brésilien en 2009.

Neymar et le Lokomotiv : l'histoire qui n'a jamais eu lieu

Neymar aurait pu avoir une trajectoire complètement différente. Tout s’est joué à la décision d’ un club : le Lokomotiv Moscou. Invité à venir disputer la Coupe Méditerranée en 2008 en Espagne, à Gérone, le club russe a fait la connaissance un peu avant tout le monde du prodige brésilien lors de ce tournoi destiné aux équipes U16. Finaliste, le Lokomotiv en a gardé une belle expérience et a failli changer le destin du jeune Neymar. Tout s’est joué au brainstorming. 

Au-dessus du lot déjà à l’époque, Neymar a en effet illuminé le tournoi avec une équipe du Brésil U16 composée en mode puzzle où personne ne se connaissait réellement (c'est lors de ce fameux tournoi que Neymar et Philippe Coutinho ont fait connaissance). Différent, décisif, à part, le Brésilien avait en tous cas tapé dans l’œil des recruteurs du club moscovite qui ont longtemps pensé le prendre. Avant de renoncer. "Après le tournoi, nous avons commencé à nous intéresser à Neymar", a reconnu Nikolai Naumov, l'ancien président du club, dans l’entretien qu’il a donné au média russe Sport-express.




"On s’est posé pas mal de questions à cause de lui"

"Nous avons pensé à le prendre. Mais il y avait de gros doutes. D’abord, il était trop jeune (15 ans à l’époque, ndlr). Deuxième, son adaptation à un pays comme la Russie n’était pas du tout certaine. Il était si fragile, il avait l’air d’un petit garçon", a détaillé l’ancien dirigeant. "Par conséquence, on a finalement recalé sa candidature."

Une décision difficile à prendre. Car Neymar avait montré qu’il avait quelque chose. "Il est sorti du lot. Il était rapide, il participait beaucoup au jeu. On s’est posé pas mal de questions à cause de lui", a ajouté Naumov. "Nos recruteurs ont reconnu son niveau mais ils ont décidé de ne pas l’acheter. En plus pour lui, ils demandaient beaucoup d’argent (le joueur évoluait dans les équipes de jeunes du Santos FC, ndlr).

La somme en question pourrait sembler ridicule aujourd’hui : une dizaine de millions d’euros (entre 10 et 12 selon Nikolai Naumov). Mais pour le club moscovite, c’était trop. "Nous ne voulions pas prendre le risque. Un jeune Brésilien qui vaut autant, il y avait un risque… Dépenser autant pour un jeune homme venu d'un autre continent. Et puis, vous ne payez pas avec votre argent personnel, mais celui de l'entreprise. Dans de tels dossiers, il est nécessaire d'agir très soigneusement."




Maicon préféré à Neymar

Naumov insiste. Si ses recruteurs avaient vu un gros potentiel en devenir, lui n'avait pas été marqué plus que ça. "Lors de ce tournoi, je ne l'avais même pas remarqué. Lors de la finale, je n'avais pas remarqué que Neymar avait plus fort que les autres. Même Alan Gatogov (un ancien espoir formé au Lokomotiv, ndlr) n'avait pas été moins bon. Il avait même mieux joué que lui. Je le pense encore."

Le Lokomotiv n’est pas rentré bredouille de son voyage en Espagne, un de ses premiers tournois de jeune à l’époque, puisqu’il avait remarqué un autre joueur ce jour-là : un certain Maicon Marques Bitencourt. Né en 1990, l’attaquant, plus vieux que Neymar de deux ans, répondait plus aux normes athlétiques que recherchait le club. Finalement arrivé en 2010 en provenance de Fluminense, le joueur n’avait, lui, coûté que 4 millions d’euros.

Resté sept ans en Russie, Maicon n’a pas été une si mauvaise affaire que ça. En 193 rencontres officielles, il a marqué 30 buts, délivré 26 passes décisive et aidé à la conquête de deux coupes de Russie (2015, 2017) avant d'être vendu 2,70 millions d'euros à Antalyaspor l'été dernier. Neymar, lui, est devenu le joueur le plus cher de l'histoire en rejoignant le Paris Saint-Germain contre la somme de 222 millions d'euros. Et c'était aussi l'été dernier.





Bonus Téléfoot - Neymar côté coeur


Plus d'actualité