Neymar sur ses débuts au Barça : « Je me sentais comme dans un jeu vidéo »

Voir le site Téléfoot

RTSSET8
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-07-03T08:39:02.375Z, mis à jour 2017-07-03T10:00:14.761Z

Neymar a évoqué ses premiers pas, compliqués, au FC Barcelone. Entouré d'idoles, le Brésilien ne savait pas où se mettre.

Dans l’émission brésilienne Caldeirao do Huck, Neymar s’est rappelé de ses débuts compliqués au FC Barcelone. Arrivé en 2013 à l'âge de 21 ans, la pépite de Santos avait du mal à trouver sa place à cause de son immense admiration pour ses nouveaux coéquipiers.

Un gamin avec des étoiles plein les yeux

Porteur de plein de promesses, Neymar a quitté son Brésil jeune pour percer en Europe et se mettre le Vieux Continent dans la poche. Une lourde tâche quand on n’est encore qu’un gamin avec des étoiles plein les yeux. Ce qu’il était, justement, à son arrivée en Catalogne. Il se souvient d’un « premier mois compliqué » à cause de sa gêne vis-à-vis des stars du FC Barcelone, « Au début, j’étais embarrassé à l’idée de parler à mes collègues car ils étaient mes idoles, j’étais le petit nouveau et, en plus, j’étais très jeune. »

« Je me sentais comme dans un jeu vidéo »

Il continue, « J’étais dans une situation assez folle quand je rentrais dans le vestiaire avec d’un côté le nom de Messi et de l’autre ceux de Xavi, Iniesta, Piqué… Je me sentais comme dans un jeu vidéo : je les jouais sur la console et, maintenant, je joue avec eux à mes côtés. » Depuis, Neymar est devenu un cadre du vestiaire Blaugrana, un intouchable au sein du trio magique MSN avec Messi et Suarez avec qui il n’a maintenant plus peur de converser. Il est en tout cas assez cocasse de voir une célébrité sportive de la trempe de Neymar partager ses doutes. Sur sa popularité, il indique d’ailleurs, « Des soi-disant amis et cousins ressurgissent de nulle part. C’est compliqué, mais des proches m’aident beaucoup, et j’en suis très reconnaissant. »

Un retour au Brésil ?

Est-ce que Neymar rejouera un jour pour un club brésilien ? Ce n’est pas totalement à exclure. Mais pas à Santos, plutôt à Flamengo. « Quand je jouais contre eux dans le Maracana, j’étais impressionné par la passion et la fidélité des fans. Ils n’arrêtaient jamais d’encourager leur équipe, même quand elle perdait contre nous, c’était incroyable. » On rappellera que Neymar est une véritable icône dans son pays.