Neymar - PSG : la Liga oppose son veto

Voir le site Téléfoot

Javier Tebas
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2017-08-02T10:24:02.245Z, mis à jour 2017-08-02T10:27:51.925Z

Le président de la Liga, Javier Tebas, a assuré dans les colonnes du quotidien As assure qu'il refusera l'argent de la clause libératoire de Neymar (222 millions d'euros). Il accuse le club parisien de "dopage financier."

Parti en guerre contre le Paris Saint-Germain, le président de la Ligue espagnole, Javier Tebas, a menacé dans les colonnes du journal As de refuser l’activation de la clause libératoire de Neymar.

«Nous n'accepterons pas l'argent du PSG»

Le transfert annoncé de Neymar vers la capitale parisienne n'en est donc à pas un rebondissement près. Ce mercredi matin, c'est une interview du président de la Liga Javier Tebas au quotidien AS qui sème le doute sur la faisabilité du transfert. Dans les colonnes du quotidien espagnol, il assure qu'il «n'acceptera pas l'argent du PSG pour Neymar (...) Nous n'accepterons pas l'argent d'un club comme le PSG qui, sans appartenir à la Liga, veut exercer un droit dans notre organisation, et encore plus quand ce club enfreint des règles et des lois. (...) Ce serait contradictoire d'accepter ce paiement. Si le PSG arrive avec l'argent de la clause de Neymar, nous ne l'accepterons pas.»

«La plainte est prête»

Le président de la Liga assure également qu’une plainte est d’ores et déjà rédigée pour dénoncer l’attitude jugée déloyale du vice-champion de France: «La plainte est prête et sera présentée à l’UEFA et l’Union Européenne qui sont les tribunaux compétents.» Il y a trois jours, il avait déjà menacé de saisir la justice dans un entretien accordé au journal catalan Mundo Deportivo. «Ce que je lis dans la presse me préoccupe, la Liga ne peut pas rester les bras croisés. Aujoud'hui, c'est une affaire qui concerne le Barça, mais demain, ce pourrait être le Real Madrid, l'Atlético ou une autre équipe.» «On veut dénoncer la concurrence déloyale des clubs qui reçoivent des injections financières de pays qui donnent des joueurs à leurs fans au détriment des autres. Le PSG est un exemple clair de dopage financier, club/Etat. poursuit Tebas. Si l’UEFA ne réagit pas, nous agirons immédiatement. Si nous ne l’avons pas fait, c’est parce qu’on pensait que l’UEFA allait prendre des mesures pour que soit respecté le fair-play financier et que soit évité le dopage économique

«La Liga est au-dessus de Neymar»

Etonnamment au regard du discours préalablement tenu, Tebas assure qu'un départ de Neymar ne serait pas une énorme perte pour le championnat espagnol. «C'est un grand joueur, mais je pense honnêtement que La Liga est au-dessus de Neymar, affirme-t-il. Avec tout le respect que j'ai pour lui, je serais plus inquiet si nous parlions de Messi ou Cristiano (Ronaldo)