Nice : Les Aiglons planent sur Limassol

Voir le site Téléfoot

error
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-08-22T10:07:00.000Z, mis à jour 2013-08-22T17:42:00.000Z

A l'instar de Saint-Etienne, Nice dispute ce soir son match aller des barrages de la Ligue Europa. Opposé au club chypriote de l'Apollon Limassol, le quatrième de L1 part favori mais Claude Puel reste prudent.

Seize ans, cela fait seize ans que Nice n'a pas disputé une compétition européenne. Mais pour Claude Puel, le travail n'est pas encore fini. Ce n'est pas encore la Ligue Europa explique-t-il, juste une marche à franchir pour atteindre cette compétition. Sur le papier, l'adversaire qui se dresse devant Nice (Apollon Limassol) est à la portée des Aiglons mais le technicien français se montre très prudent.

L'adversaire de Nice
Sixième du dernier championnat chypriote, l'Apollon est inconnu du grand public. Claude Puel présente cette équipe. « C'est une équipe avec de bons joueurs de ballon, de bons techniciens. Ils essayent de poser le jeu, ils ont aussi un bon point d'appui devant avec la grande taille de leur attaquant Roberto. C'est une équipe à prendre en considération et j'ai beaucoup de respect pour le football chypriote », a-t-il expliqué en conférence de presse.

Ne pas les sous-estimer
Oui, Nice est favori mais Claude Puel refuse de se voir trop beau. Une façon de garder ses joueurs concentrés sur cette rencontre. « Aucun match n'est évident. Marseille était favori et a perdu contre l'autre club de Limassol (...) Prendre le football chypriote de haut serait une grave erreur. Nous venons ici avec beaucoup d'humilité ». Ce sera le mot d'ordre pour ce premier match : humilité.

L'avantage de recevoir au retour
Le technicien français insiste sur un point, les Aiglons recevront au retour et c'est à Nice qu'ils valideront ou pas leur qualification. L'important est donc de préparer le terrain pour la semaine prochaine. « Il faut tenir compte qu'il y aura un match retour chez nous, ce n'est pas un match couperet. On va essayer de se mettre dans les meilleures dispositions pour se qualifier chez nous ».

La qualification est à la portée des joueurs niçois. Il faut maintenant joindre les actes à la parole.