Dans l'actualité récente

Nicolas Anelka aurait pu jouer au PSG la saison dernière

Voir le site Téléfoot

error
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2014-04-04T08:32:00.000Z, mis à jour 2014-04-04T12:19:36.000Z

Dans une interview accordée à Metronews, Nicolas Anelka s'est confié une nouvelle fois sur l'épisode Knysna, et sur son passé. L'ancien tricolore en veut toujours à Raymond Domenech, et aurait pu jouer au PSG l'année dernière.

Il ne parle pas souvent, mais quand Nicolas Anelka délie sa langue, il sait se faire entendre. Dans un entretien paru dans les colonnes de Metronews, celui qui n'a jamais brillé en équipe de France a exprimé son ressenti envers Domenech, mais a également expliqué sa situation actuelle, lui qui n'a pas trouvé de club depuis la résiliation de son contrat à West Bromwich Albion.

« J'ai insulté dans un vestiaire un coach que tout le peuple français insultait déjà »
Si personne n'a oublié l'affaire Knysna qui a frappé l'équipe de France de football lors de la Coupe du Monde 2010, Nicolas Anelka a souhaité se détacher de l'événement. Et pour cause, après avoir violemment insulté Raymond Domenech lors de la mi-temps de France - Mexique, il n'a plus jamais remis les pieds en sélection. Dans les colonnes de Metronews, l'ancien joueur du PSG revient sur ce fait marquant : « Non, je n'y repense pas du tout. L'insulte dans le vestiaire - et ce ne sont pas les mots mentionnés à la Une de L'Equipe - est la conséquence de notre discussion quand il m'a rendu visite à Londres. » Depuis, Anelka ne regrette pas ses mots : « J'ai insulté dans un vestiaire un coach que tout le peuple français insultait déjà, un coach qui n'a jamais rien gagné. »

« Aucun respect pour l'entraîneur »
L'ex-joueur d'Arsenal semble toujours en vouloir à son ancien entraîneur, même s'il n'a rien contre l'homme : « Je respecte l'homme car je pense que c'est une bonne personne mais je n'ai aucun respect pour l'entraîneur. Il n'est pas à la hauteur. Quand tu as été dirigé par Ancelotti et d'autres grands, il est très dur de l'être par Domenech ! » Si les joueurs ont essayé de faire comprendre au coach ses erreurs tactiques, il n'aurait rien voulu savoir : « En Afrique du Sud, on savait très bien que, tactiquement, on allait droit dans le mur. Mais il n'en a fait qu'à sa tête. Quand je l'entends se poser en victime, ça me fait tellement rire. » Quoi qu'il en soit, Anelka ne regrette en rien les événements passés : « Cette Coupe du monde n'est pas une cicatrice et j'assume tout ce qu'il s'est passé. Si je devais le refaire, je le referai car il le méritait à ce moment-là ! »

Et maintenant ?
Depuis la résiliation de son contrat avec West Bromwich Albion, le 14 mars dernier, Nicolas Anelka est sans club. Une situation voulue par le principal intéressé : « Je suis d'abord un homme libre, qui profite enfin de ses enfants. » Même s'il reçoit des propositions, il ne sait pas encore s'il rejouera au football : « Je ne suis pas à la recherche d'un club [...] je n'ai pas encore décidé. » Pourtant, Anelka aurait pu jouer au PSG la saison dernière : « J'aurais pu signer au PSG. Je suis resté une semaine à l'entraînement. Carlo Ancelotti, qui était mon coach à Chelsea, me connaît très bien. En plus, Paris, c'est mon club. Revenir une troisième fois aurait été un rêve. Si, vraiment, j'avais voulu, j'aurais pu jouer au PSG jusqu'à la fin de saison. »

En attendant, celui qui a joué aux côtés de Leonardo profite de la vie avec ses enfants, sans avoir la certitude de revenir un jour sur les pelouses vertes.