Nike veut devenir l'équipementier du Real Madrid

Voir le site Téléfoot

Varane et Rodriguez - Real Madrid Atletico
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-09-07T14:41:07.869Z, mis à jour 2016-09-07T14:45:05.181Z

Le géant américain aurait proposé 120 millions d'euros par saison pour remplacer Adidas.

La bataille des équipementiers est similaire à celle que se livre les clubs pour les joueurs. Intense, à base de surenchère et de parties de bluff.  Nouvelle illustration du côté de l'Espagne. Depuis 1998, les tuniques du Real Madrid sont fournies par Adidas. Mais Nike se verrait bien équipementier de la maison blanche dans le futur.

Le Real jaloux de Manchester

À l’origine, il y a une certaine vexation du Real Madrid. Le club le plus titré d’Espagne goûte peu le fait qu’Adidas verse près de 96 millions d’euros à Manchester United tous les ans alors que l’équipementier allemand ne lui verse « que » 40 millions. Selon le rédacteur en chef d'OK Diario, le club espagnol comprendrait mal que lui le champion d’Europe touche deux fois moins que Manchester qui n’a plus rien gagné depuis le départ de Sir Alex Ferguson. Du coup, Nike, à l’affût, aurait proposé 120 millions d’euros par an au Real. De quoi imaginer, comme sur Twitter, la future tunique des Merengue.


Cristiano Ronaldo ambassadeur de Nike

Si cette transaction se faisait, Nike serait entre deux eaux. Premièrement, il serait adossé au plus grand club du monde. Ensuite, il retrouverait l’un de ses ambassadeurs, Cristiano Ronaldo, et pourrait monter plus facilement des plans de communication. Cependant, Gareth Bale, lui, est toujours ambassadeur chez Adidas.

L'équipe de France veut plus pour son maillot

Si la marque à la virgule cherche à récupérer le Real Madrid, elle devra augmenter le montant de son contrat de sponsoring avec la Fédération française de foobtall pour garder l'équipe de France. En effet, surfant sur les bons résultats et la bonne image des Bleus, la 3F veut nettement augmenter ses revenus sponsoring – Nike verse depuis 2009, 45 millions d’euros par saison. 

« Cette négociation est plus compliquée car il n’y a que deux ou trois grands équipementiers dans le monde. Le contrat que nous avions signé en 2009 était le meilleur du monde. Mais l’Allemagne, désormais, a mieux avec Adidas (50 M€ par an). Nous sommes contents de Nike et Nike est content de nous. Après, il y a l’argent. On va discuter avant l’ouverture des plis de l’appel d’offres », avouait il y a quelques semaines la FFF dans les colonnes de France Football.