Non, le FC Barcelone n’a pas encore perdu la Liga

Voir le site Téléfoot

Lionel Messi et Neymar - FC Barcelone
Par Grégoire Duhourcau|Ecrit pour TF1|2017-01-10T14:18:32.367Z, mis à jour 2017-01-10T14:18:32.255Z

La contreperformance du FC Barcelone sur la pelouse de Villarreal dimanche (1-1), la période difficile de Neymar, le Real Madrid qui s’envole… C’est vrai, les signaux ne sont pas favorables pour le Barça mais attention, rien n’est encore perdu !

Le Barça a-t-il perdu la Liga ? Depuis dimanche soir et le match nul arraché à la dernière seconde grâce à un coup-franc de Messi sur la pelouse de Villarreal (1-1), cette question est sur toutes les lèvres. Troisièmes à 5 points du Real Madrid, qui a un match en retard à disputer face à Valence, les Blaugrana n’ont pas vraiment le coeur à la fête. C’est peut-être la raison de leur absence à la cérémonie The Best, à Zurich lundi soir. 


Virtuellement à 8 points du Real Madrid 

Certes, le Barça se trouve virtuellement à 8 points du Real Madrid, qui devra se rendre à Valence pour rattraper son match en retard, mais il n’y a pas le feu pour autant. La saison dernière, le Real Madrid était 3ème à 12 points du FC Barcelone au soir de la 26ème journée de Liga. A la fin de la saison, les Madrilènes ont terminé 2èmes, à seulement 1 point de leurs rivaux. Les Madrilènes n'avaient pu aller au bout de leur remontada mais ce qu'ils ont fait la saison dernière peut servir d'exemple à Leo Messi et ses partenaires.

Au calendrier, avantage Real 

Mais en regardant le calendrier d’ici à la fin de la saison, les hommes de Zinedine Zidane semblent avoir une longueur d’avance. S’ils doivent se déplacer sur la pelouse du FC Séville (dimanche à 20h45), de Villarreal (24ème journée) et de l’Athletic Bilbao (28ème journée), ils disputeront leurs matchs retour contre l’Atletico Madrid (31ème journée) et le FC Barcelone (33ème journée) à Santiago Bernabeu. Le Barça de son côté, devra se déplacer sur la pelouse du Real donc, mais aussi sur celle de l’Atletico (24ème journée). Deux voyages à Madrid qui s’annoncent d’ores et déjà capitaux pour les hommes de Luis Enrique. 

Sortir de la crise 

Mais le plus inquiétant pour les Blaugrana ne sont ni le classement, ni le calendrier, mais bien le jeu produit. La formation catalane vit un retour à la compétition compliqué après les fêtes et semble avoir du mal à se remobiliser. Neymar, qui traverse une période de crise sans précédent, en est l’illustration parfaite. Heureusement pour le Barça, Lionel Messi répond présent et parvient, pour l’instant, à maintenir le bateau à flot à lui seul.