Norwich City - Liverpool : les Reds foncent vers le titre

Voir le site Téléfoot

error
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2014-04-20T12:48:00.000Z, mis à jour 2014-04-22T08:51:46.000Z

Liverpool n'a pas laissé passer l'occasion de prendre le large en tête de la Premier League. Vainqueur difficile à Norwich (2-3), c'est avec cinq points d'avance qu'il recevra son dauphin Chelsea lors de la prochaine journée (36e). Le titre se rapproche.

Liverpool ne s'est pas ménagé pour s'imposer à Norwich. Bien lui en a pris. Avec cinq points de marge sur ses adversaires (trois si City remporte ses deux matches en retard), les Reds ne sont plus loin de leur premier titre depuis 1990.


Liverpool touche au but

Liverpool affole les compteurs en cette fin de saison et rien ne montre qu'il va baisser le pied. En remportant sa onzième victoire consécutive en championnat, sa sixième de suite à l'extérieur, les Reds ont l'allure de champions. Reste à concrétiser cette domination lors des trois dernières journées de Premier League comme ils ont su le faire ce dimanche sur la pelouse des Canaries de Norwich. A l'instar dernièrement de Chelsea ou City, ses deux rivaux pour le titre, rien n'a été simple face à un soi-disant maillon faible du championnat.


Les jambes de feu de Sterling

Pourtant, dès l'entame de match, les hommes de Brendan Rodgers s'installaient dans le camp adverse faisant même mouche rapidement. Devant un Norwich recroquevillé, Raheem Sterling, l'homme de cette fin de saison chez les Reds, déclenchait dès la 4e minute une puissante frappe des 25 m. La lucarne de Ruddy était nettoyé pour le coup. Cinq minutes plus tard, le Sterling buteur se muait en passeur. Sur une relance initiée de très loin, comme à l'accoutumée, par Steven Gerrard, la pépite anglaise servait Suarez qui ne gâche jamais ce genre d'occasions (0-2, 10e). Info de taille : l'Urugayen est le premier joueur de Liverpool a marquer à 30 reprises en championnat depuis le Gallois Ian Rush en 1987. Un facteur clef de la réussite des Reds, forcément.


Les Reds ont dû batailler

Une première mi-temps à l'endroit mais une seconde plutôt à l'envers pour Liverpool dû à une mauvaise gestion de ses temps faibles. Les Canaries, qui ne pensent qu'à sauver leurs plumes en ce moment (17e et premier non-relégable), revenaient par deux fois dans la partie (54e et 77e). Une générosité qui ne payait pas. La faute à Sterling, encore, au bout d'un nouveau rush (2-2, 62e). Officiellement qualifié pour la prochaine Ligue des Champions, Liverpool en veut davantage. Cela pourrait arriver dimanche prochain en cas de succès devant Chelsea. La saison 2013/2014 pour le club de la Mersey serait alors historique.


Lors de la prochaine journée, Norwich se déplacera à Old Trafford pour affronter Manchester United.