Nuit de folie en Ligue des Champions : notre Top 5

Voir le site Téléfoot

But de Mesut Ozil contre Bournemouth en Premier League
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2016-11-02T09:53:38.430Z, mis à jour 2016-11-02T10:37:22.368Z

Özil, Meunier, Griezmann... Ils ont brillé lors de cette soirée de Ligue des Champions, retour sur les cinq plus belles réalisations du jour.

Voilà une soirée européenne comme on les aime, du suspens et des buts décisifs de grande classe. Si les buts ne se sont pas ramassés à la pelle lors de cette première soirée de la quatrième journée de Ligue des Champions, la qualité l’a emporté sur la quantité. Les esthètes étaient de sortie et nous ont offert quelques réalisations splendides. Petit Florilège :

1 - Mesut Özil : le dribble au service de l’efficacité

Il n’est pas dans la liste du Ballon d’Or mais le meneur allemand d’Arsenal nous démontre à tous les matches qu’il y aurait pourtant tout à fait sa place.

Dans un match plus serré que prévu contre Ludogorets, il a enlevé une sacrée épine du pied de son équipe en inscrivant l’un des buts de l’année à la 87ème minute. Sur une ouverture de Giroud, il bat d'abord le gardien d'un coup du sombrero avant d'enchaîner deux crochets courts pour éliminer deux défenseurs revenus en catastrophe pour conclure tranquillement. Un Bijou.



2 - Luca Zuffi : la frappe venue d'ailleurs

Dans le même groupe qu'Arsenal, Bâle est mené à domicile par le PSGà un quart d'heure de la fin quand le milieu de terrain décide de secouer le stade.

Complètement excentré, a près de 40m de la cage d'Alphonse Areola, le suisse de 26 ans déclenche une frappe soudaine du gauche qui vient se loger sous la barre du gardien parisien. Si ce dernier n'est pas exempt de tout reproche, la puissance du tir ne lui a pas laissé beaucoup de temps pour s'organiser.



3 - Thomas Meunier : le culot qui offre la victoire à Paris

Dans la même rencontre, on joue la dernière minute et on se dirige vers un match nul quand Thomas Meunier décide de tenter un geste improbable.

A l'entrée de la surface, le latéral Belge appelle la balle en retrait auprès d'Adrien Rabiot qui le sert parfaitement. La suite est sublime, reprise de volée de l'extérieur du droit à 20m qui vient se loger dans la lucarne du gardien qui ne peut que constater les dégâts. Une Merveille.

 


4 - Antoine Griezmann : l'inspiration géniale

L'attaquant est en pleine bourre, croit encore au Ballon d'Or et fait tout pour influencer les votants. Face à Rostov, il a porté son équipe avec un doublé dont le but décisif dans les arrêts de jeu.

Avant cela, le colchonero avait gratifié Vicente Calderon d'une réalisation spectaculaire. Complètement dos au but, il a repris à l'aveugle et  de l'extérieur du pied un centre détourné pour tromper une première fois le gardien russe. Un sens du but et un toucher de balle impressionnants qui ne sont pas sans rappeler un certaine Dennis Bergkamp.



5 - Marek Hamsik : la réaction du patron

Menée 1-0 à Istanbul chez le Besiktas , le Napoli est dans une très mauvaise posture quand son capitaine décide de prendre les choses en main.

Il reste moins de dix minutes à jouer, l'international slovaque hérite du ballon aux 25m, enchaîne un contrôle et une superbe frappe du gauche, son mauvais pied. Imparable pour Fabricio qui ne peut que constater les dégâts et laisser les italiens reprendre la tête d'un Groupe C particulièrement accroché.