Dans l'actualité récente

Ødegaard, la clause qui plombe Heerenven

Voir le site Téléfoot

Martin Odegaard
Par Louis-Marie VALIN|Ecrit pour TF1|2017-03-02T05:24:46.119Z, mis à jour 2017-03-02T09:25:50.373Z

Attendu comme le messie par tout un peuple, le norvégien Ødegaard peine à confirmer les attentes placées en lui. Pire, il coûte cher à son club.

La soi-disant pépite du football norvégien, Martin Ødegaard, a décidément du mal à confirmer toutes les espoirs placé en lui. Prêté cette saison par le Real Madrid, le jeune homme se retrouve au cœur d’une situation ubuesque.


Un joueur attendu comme un phénomène

Premiers pas en professionnel à quatorze ans, international norvégien un an plus tard, dire que le jeune a brûlé les étapes relève de l’euphémisme. Incroyable de précocité, le norvégien  a fait tourner la tête de tous les recruteurs d’Europe avant d’opter pour le prestigieux Real Madrid, à tout juste seize ans, pour un transfert de 4 M€.

Présenté comme le futur meneur de jeu du club merengue, le prodige va cependant décevoir, n’arrivant pas à s’imposer dans l’équipe réserve, alors entraînée par Zidane. Le club décide alors de le prêter. De nombreux clubs, le Stade Rennais en tête, sont sur les rangs, mais ce sont les néerlandais du SC Heerenven qui décroche la timbale en janvier dernier. Un cadeau empoisonné.



Un prêt catastrophique

En effet, depuis son arrivée, le club batave connait une très mauvaise période. Eliminé de la coupe, en chute libre au classement d’Eredivisie, Heerenven ne profite pas vraiment d’un « effet Ødegaard ». Aligné envers et contre tout malgré des performances calamiteuses n’ayant convaincu ni son entraîneur, ni les supporters, Ødegaard a pourtant disputé huit rencontres depuis son arrivée.


Surprenant ? Pas tant que cela i l’on en croit le journal El Confidencial. Désireux que leur poulain ait du temps de jeu, les dirigeants merengue auraient ainsi inclus dans le contrat une clause obligeant Heerenveen à payer 40 000€ à chaque match auquel Ødegaard ne participe pas. Un bien mauvais calcul pour les dirigeants néerlandais qui pourraient trainer cette décision comme un boulet toute la saison…