Officiel : Le championnat Grec est suspendu !

Voir le site Téléfoot

RTS1N5U1
Par Thomas Ravenel|Ecrit pour TF1|2018-03-12T15:47:13.788Z, mis à jour 2018-03-12T15:55:03.379Z

Suite à l’incident qui a eu lieu lors du match PAOK Saoline/AEK Athènes, le ministère grec des Sports a décidé de suspendre, pour une durée indéterminée, le championnat grec.

Alors que le défenseur du PAOK Salonique, Fernando Varela, pensait donner l’avantage aux siens dans les toutes dernières secondes du choc face à l’AEK Athènes, l’arbitre de la rencontre, Giorgos Kominos, refusait d’accorder le but pour hors-jeu. Un fait de jeu qui a eu pour cause de provoquer le chaos en faisant sortir de ses gonds, le président du PAOK, Ivan Savvidis qui est entré armé sur le terrain pour menacer l’homme en noir. Ce lundi après-midi, le gouvernement a pris des sanctions radicales. Les voici.

La Super League interrompue

Suite aux événements précédemment annoncé, le secrétaire d’Etat aux Sports, Giorgos Vasiladis a décrété, en accord avec le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, l’arrêt immédiat et pour une durée indéterminée du championnat grec : « Nous avons décidé de suspendre le championnat. Les rencontres ne reprendront pas tant qu’un nouveau cadre ne sera pas mis en place, convenu par tous ».


La police sur les traces d'Ivan Savvidis

Depuis cette intrusion improbable, le propriétaire du club surnommé L’aigle à deux têtes est introuvable, mais est activement recherché par la police grecque pour violation de la loi sportive comme l'a confié une source policière : « Dans le cadre de la procédure de flagrant délit, Mr Savvidis sera arrêté s’il est localisé d’ici ce soir, minuit. S’il reste introuvable d’ici là, il pourra ensuite être poursuivi en procédure normale. » Toutefois, cette même source a précisé que le président du PAOK Salonique « dispose d’une licence de port d’arme » et n’est donc pas poursuivi pour cette raison.