Officiel : Roberto Mancini sera le prochain coach du Zénith Saint-Pétersbourg

Voir le site Téléfoot

Mancini sur la Ligue 1
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-06-01T14:02:21.081Z, mis à jour 2017-06-01T15:31:29.918Z

Le Zénith Saint-Pétersbourg a annoncé l'arrivée de Roberto Mancini pour trois saisons (plus deux en option).

Sans club depuis son départ de l’Inter Milan, Roberto Mancini a trouvé son point de chute pour la saison prochaine. Le Zénith Saint-Pétersbourg a effectivement officialisé l’arrivée du coach italien passé, aussi, par Manchester City.

Le Zénith Saint-Pétersbourg a son nouveau coach

Troisième du championnat la saison dernière (à huit points du Spartak Moscou et un seul du CSKA Moscou), le Zénith Saint-Pétersbourg avait remercié Mircea Lucescu alors que le Roumain avait signé l’an dernier. Pour sa succession, le club russe a jeté son dévolu sur l’expérimenté Roberto Mancini, sans club depuis août dernier et un deuxième passage à l’Inter Milan. L’intéressé s’est engagé pour trois saisons, plus deux en option. Il aura la lourde tâche de faire briller, à nouveau, le Zénith.

Bienvenue à Mancini

« Le Zénith Football Club souhaite la bienvenue à Mancini à Saint-Pétersbourg et lui souhaite le meilleur en tant qu’entraîneur du blue-white-sky blue ! » confie le club dans un communiqué se contentant de retracer la carrière de Roberto Mancini, joueur italien devenu coach, n’oubliant pas de rappeler qu’il avait un jour été élu meilleur joueur de Serie A. Il a débuté sa carrière sur le banc en 2000, d’abord en tant qu’assistant de Sven-Goran Eriksson à la Lazio Rome, puis en prenant les rênes de la Fiorentina.

Un joli palmarès

Depuis qu’il est coach, Roberto Mancini ne cesse de remplir son armoire à trophées : quadruple vainqueur de la Coupe d’Italie (2001, 2004, 2005, 2006), triple champion d’Italie (2006, 2007, 2008), double vainqueur de la Supercoupe d’Italie (2005, 2006), champion d’Angleterre (2012), vainqueur de la Coupe d’Angleterre (2011), vainqueur du Community Shield (2012) et vainqueur de la Coupe de Turquie. Cela fait quelques années qu’il n’a plus rien remporté mais gageons qu’il voudra mettre fin à cette disette. Après l’Italie, l’Angleterre et la Turquie, il s’apprête, en tout cas, à découvrir un quatrième pays. Avant d’aller en France ?