OGCNICE - Eysseric : " J'avais vraiment besoin de voir Jérémy Clément "

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2013-03-08T09:56:00.000Z, mis à jour 2013-03-08T11:16:04.000Z

Auteur d'un tacle très appuyé sur Jérémy Clément, Valentin Eysseric a écopé jeudi de onze matches de suspension. Une sanction que le jeune joueur de l'OGC Nice comprend. Toujours marqué par l'incident, le Niçois avoue être soulagé d'avoir pu rendre visite au milieu de terrain de l'ASSE.

Alors que Jérémy Clément avait demandé la clémence pour Valentin Eysseric, la commission de discipline n'a pas vraiment écouté le Stéphanois. Le jeune joueur de l'OGC Nice écope de onze matches de suspension.

« On a beaucoup discuté »
En toute discrétion, Valentin Eysseric a rendu visite mardi à Jérémy Clément. Une rencontre nécessaire pour le jeune joueur niçois : « Le voir m'a remis d'aplomb. Je n'étais vraiment pas bien depuis samedi, même si j'avais été rassuré lorsque je l'avais eu téléphone dimanche. On a beaucoup parlé, presque tout l'après-midi. Il m'a dit qu'il y avait plus grave dans la vie. Il a deux enfants, il relativise beaucoup. J'avais vraiment besoin de le voir ». Le milieu de terrain de l'OGC Nice a été impressionné par l'indulgence du Stéphanois : « Il n'a pas l'air rancunier alors qu'il a vécu quelque chose d'éprouvant. Il doit pourtant l'être un peu car je lui ai gâché sa fin de saison. J'ai rencontré quelqu'un de très gentil. C'est un gentleman. »

Onze matches de suspension
Jeudi en fin d'après-midi, Valentin Eysseric s'est rendu à la commission de discipline de la LFP suite à ce tacle sur Jérémy Clément. « J'ai pu leur expliqué mon geste et mon sentiment. Ils ont tout écouté » a confié le Niçois au quotidien Le Parisien. «Considérant la dangerosité du geste ayant occasionné une très grave blessure », la LFP a décidé d'infliger une sanction exemplaire de onze matches. Alors qu'il ne reste que onze journées de championnat, la saison du joueur de l'OGC Nice est donc terminée.

Eysseric ne fera pas appel
Dès la fin de son audition, le milieu de terrain, tout comme l'OGC Nice, a assuré qu'il ne fera « pas appel ». Comme il l'avait déclaré il y a quelques jours, Valentin Esseyric accepte cette suspension. « C'est leur décision. Je n'ai rien à faire à part assumer ma faute. Je m'attendais à une telle sanction. Ce n'est pas une surprise, même si c'est sûr que ça va me faire bizarre de voir mes potes jouer sans moi. »

Prochain match de l'OGC Nice, ce dimanche (14h). Les coéquipiers de Valentin Eysseric affronteront Montpellier, actuellement sixième du championnat.