OL : le match amical face à Fenerbahçe annulé

Voir le site Téléfoot

Alexandre Lacazette, Olympique lyonnais
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-07-16T09:54:14.435Z, mis à jour 2016-07-16T09:54:16.842Z

En raison du contexte politique en Turquie, la rencontre amicale opposant le club stambouliote de Fenerbahçe à l'OL ce samedi soir, est annulée. Les Lyonnais sont en sécurité.

Le club turc de Fenerbahçe a indiqué ce samedi matin dans un communiqué que le match amical qui devait se tenir ce samedi soir face à l’OL était annulé en raison de la tentative de coup d’état qui a eu lieu vendredi soir en Turquie.

Lyon au coeur du chaos

Après Nice, c'est au tour de la Turquie de se retrouver au centre de l'actualité mondiale, pour de regrettables raisons, avec le coup d'état tenté vendredi soir par l'armée. Une situation qui touche directement l'Olympique Lyonnais, qui se trouve actuellement à Istanbul, avec la majeure de partie de son effectif et notamment ses internationaux (Lacazette, Fekir, Gonalons, Valbuena...), pour en vue d'y disputer un match amical contre Fenerbahçe ce samedi soir. Une rencontre finalement annulée par le club stambouliote.

«  Pas d'état de stress de notre part »

Ce vendredi soir, Pierre Bideau, le chef de presse du club de l'Olympique lyonnais, confiait à l'AFP que «la situation est confuse mais il n'y a pas d'état de psychose dans notre hôtel »à Istanbul. Et de décrire la situation dans lequel le groupe lyonnais se trouvait : « Nous sommes à 20 kilomètres des ponts du Bosphore. Nous sommes loin du centre névralgique des événements, plutôt dans une zone d'affaires. On ne sait pas grand chose et les informations nous parviennent au compte-goutte. La circulation en ville est très confuse. Un couvre-feu est instauré à partir de minuit, a précisé Pierre Bideau. Les aéroports sont fermés et nous sommes dans l'inconnu mais il n'y a pas d'état de stress de notre part. »



Sous protection policière

L'équipe était même allée s'entraîner au centre technique du club de Fenerbahçe en fin d'après-midi. «C'est au retour, à la fin du repas, vers 22H00, que nous avons appris pour les événements en cours », a-t-il dit. Un autre membre de la délégation de l'OL évoque quant à lui «des gens incrédules devant les écrans TV à l'hôtel». Dès son arrivée, la délégation lyonnaise avait été prise en charge par une protection policière que l'OL avait demandé et qui est toujours présente à l'hôtel Mariott Asia, situé dans le quartier de Fenerbahçe, dans la partie asiatique de la ville.