OL : Après Vincent Labrune, Jean-Michel Aulas s'en prend à Michel Seydoux sur Twitter

ol-apres-vincent-labrune-jean-michel-aulas-s-prend-a-michel-seydoux-twitter-4434261
Sur Twitter, le weekend de Jean-Michel Aulas a été agité. Féru de réseaux sociaux, le président de l'OL s'en est pris à Vincent Labrune, avant d'envoyer dans les choux l'homme fort du LOSC, Michel Seydoux.
Habitué à répondre de manière cinglante sur Twitter, Jean-Michel Aulas, le président de l'Olympique Lyonnais, a de nouveau envoyé des punchlines ce weekend. Sa première cible, son homologue de l'Olympique de Marseille, Vincent Labrune. Le président marseillais a déposé un dossier à charge à la Fédération Française de Football contre Aulas en début de semaine dernière, regroupant tous les reproches du lyonnais adressés aux arbitres depuis 1999. Une action pas véritablement du goût de JMA, qui l'a bien fait remarquer sur Twitter. Entre tweets et retweets, Aulas s'est lâché.

« J'imagine que Vincent Labrune va faire un ajout à son rapport »
Pour répondre à Vincent Labrune, Jean-Michel Aulas a communiqué autour du Classico qui a eu lieu dimanche soir, OM-PSG. Le bus de l'équipe parisienne a été la cible de projectiles, ce qui n'a visiblement pas échappé à JMA.




Après le match, Jean-Michel Aulas a continué d'envoyer du bois sur Vincent Labrune. Au cœur de la discorde, la communication du président de l'OM. Aulas a même retweeté un message plutôt cinglant pour exprimer le fond de sa pensée à son homologue du sud de la France : « Qui aurait cru que Labrune aurait été si mesquin et une telle balance. »



Après Labrune, au tour de Seydoux
Alors que la guerre faisait rage entre Labrune et Aulas, Michel Seydoux, le président du LOSC, s'est invité au milieu de cette bataille, sur Twitter. Il a alors fait part de son sentiment de honte devant cette guerre puérile. Là encore, JMA a répondu.


Jean-Michel Aulas passera devant le Conseil national de l'éthique le 14 avril. D'ici-là, trouvera-t-il une nouvelle cible à attaquer sur Twitter ?

News associées