OL-ASSE (2-2) : du spectacle, du combat, des actions, un carton rouge mais aucun vainqueur

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-04-19T21:12:00.000Z, mis à jour 2015-04-19T21:17:58.000Z

Lyon et Saint-Etienne ont partagé les points lors du 110ème derby. A dix contre onze, les Gones ont dominé des Verts incapables de prendre le jeu à leur compte.

L'AS Saint-Etienne est allé signer un match nul à Gerland, au terme d'un 110ème derby spectaculaire et indécis. A dix contre onze pendant environ une heure, les Lyonnais ont montré beaucoup d'envie et de courage. Ils méritaient sans doute mieux.

La double peine
Il fallait un fait de jeu qui allait changer le visage du choc à jamais et dimanche soir, ce fut l'expulsion de Rose pour une main dans sa surface : la double peine et un penalty transformé par Gradel (31ème). Le Stéphanois mettait fin à l'incendie créé par les attaques incessantes des Lyonnais. Ces derniers ont d'abord profité de la tactique mise en place par Galtier, qui avait choisi un 3-5-2 laissant beaucoup trop de liberté, dans l'entrejeu et sur les côtés, aux adversaires. Les hommes d'Hubert Fournier ont multiplié les assauts et paieront cash leur manque d'efficacité à l'arrivée. Après un excellent travail de Fekir, Njie avait pourtant trouvé la marque (24ème). Une ouverture du score méritée, qui mettait en exergue les faiblesses du onze aligné par le coach des Verts. Dans la foulée, Galtier a lancé Hamouma pour repasser à quatre derrière et bien lui en a pris puisque l'attaquant a asséné un coup de poignard à des Gones hyper combattifs à dix (45ème).

Des Lyonnais généreux
Sonnés avant la pause mais loin d'avoir rendu les armes, les Lyonnais ont répondu dès la reprise grâce à une tête plein de rage de Jallet, sur un coup franc botté par Fekir (48ème). En deuxième mi-temps, ils n'ont jamais donné l'impression d'évoluer en infériorité numérique, en continuant d'enchaîner les opportunités dans la surface de Ruffier. En face, les Verts ne sont pas vraiment parvenus à mettre correctement le pied sur le ballon et ils n'ont pas non plus profité de l'expulsion de Rose pour mettre la pression. Ils se sont surtout heurtés à la générosité et au courage de l'OL, qui a bien envie de disputer le titre avec le PSG. Au coup de sifflet final, Galtier ne pouvait que constater, "J'aurais aimé qu'on fasse preuve de plus de maîtrise au milieu, j'aurais préféré qu'on aille les chercher, on n'a pas réussi. On n'a pas perdu."

Le nul qui n'arrange personne
Le partage des points ne font les affaires de personne. Les Lyonnais, s'il reprennent la tête, comptent un match d'avance sur le PSG, qui pourra les mettre potentiellement à trois points. Les Verts, qui avaient remporté quatre de leur cinq dernières rencontres, manquent l'occasion de revenir à hauteur de Monaco. Ils resteront finalement à deux points du podium, comme Marseille.