Dans l'actualité récente

OL : Aulas accuse Puel de trahison

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2012-04-11T17:21:00.000Z, mis à jour 2012-04-11T17:27:12.000Z

Dans un entretien à paraître jeudi dans le Progrès, le président de l'Olympique Lyonnais revient avec véhémence sur les trois saisons sans titre de Claude Puel à la tête de l'équipe rhodanienne.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'homme fort de l'OL ne garde pas un très bon souvenir de sa collaboration avec l'ancien coach de Lille.



A son arrivée en 2008, Claude Puel prend les rênes d'une équipe sept fois championne de France de suite. Il devait être l'homme de la situation pour amener le club encore un peu plus haut sur la scène européenne. En trois saisons, il ne parvient pourtant pas à remporter une Ligue 1 et seul un modeste trophée des champions récompense son travail. Pour Jean Michel Aulas, le compte n'y est pas : « Il a trahi l'OL et m'a désespéré ».



Au-delà de la déception qui prime par l'absence de palmarès depuis 4 ans, le président de l'OL reproche à son ancien salarié la désorientation du groupe, «tous les joueurs se sont écartelés », ainsi que les répercutions sur l'image du club « en ne gagnant rien, il a jeté le doute sur la capacité de l'OL à être performant, et de ne plus prolonger la suite logique de ce que l'on avait fait et donc de notre ambition .» Les mots sont bien évidemment choisis et durs.



Après la qualification de son club pour les deux finales de coupes nationales et trois jours avant de rencontrer l'OM au Stade de France, Jean Michel Aulas reste persuadé que Lyon avait « les moyens pour gagner le titre cette année. » Que Rémi Garde se rassure, son président est beaucoup moins critique à son encontre puisqu'il loue « la qualité de l'encadrement ».


Une victoire dans au moins une des deux coupes permettrait de tirer un trait définitif sur ce passage à vide.